•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De nouvelles compressions à prévoir pour le CISSS de la Côte-Nord

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de la Côte-Nord

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de la Côte-Nord

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Côte-Nord prévoit des nouvelles compressions de 12 millions de dollars imposées par Québec l'an prochain, ce qui représente près de 4 % de son budget annuel.

La direction du CISSS de la Côte-Nord en a fait l'annonce après avoir présenté son plan de retour à l'équilibre budgétaire.

Le président-directeur général du CISSS de la Côte-Nord, Marc Fortin, précise qu'il ne connaît pas encore la conjoncture de l'an prochain : « Avec l'indexation des dépenses faite par le ministère pour l'année 2016-2017 qu'on ne connaît pas encore, on estime qu'elle ne sera pas à la hauteur attendue selon nos niveaux de dépenses », indique-t-il.

Ces nouvelles compressions s'ajouteront au déficit anticipé pour l'année prochaine, qui se chiffre, quant à lui, à 6,3 millions de dollars.

Marc Fortin espère retrouver l'équilibre budgétaire, en adoptant différentes mesures de redressement. Le CISSS compte réduire au minimum le recours à la main-d'oeuvre indépendante chez le personnel infirmier.

De plus, 13 départs à la retraite ne seront pas remplacés et six postes seront abolis.

Bon accueil des syndicats

La Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec, qui représente les infirmières de la Manicouagan et de la Haute-Côte-Nord, approuve ces mesures qui permettront un retour à l'équilibre budgétaire.

Le Syndicat des professionnelles en soins infirmiers et cardiorespiratoires réclame une diminution du recours à la main-d'oeuvre indépendante depuis déjà plusieurs années.

D'après sa présidente, Isabelle Hall, il sera possible d'évaluer les impacts de ces mesures après qu'elles soient adoptées.

« Si les postes laissés vacants n'étaient pas remplacés auparavant et que les services étaient toujours maintenus, on peut présumer que peut-être il n'y aura pas d'impact, mais on pourra le voir au fil du temps », ajoute Isabelle Hall.

La direction de l'établissement a présenté son plan de retour à l'équilibre budgétaire au ministère de la Santé et des Services sociaux, qui doit être approuvé avant d'être mis en application.

Le Syndicat des techniciens et des professionnels de la santé et des services sociaux de la Côte-Nord, affilié à la CSN, tiendra mercredi un point de presse à Sept-Îles pour réagir aux nouvelles compressions envisagées au CISSS.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec