•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La santé mentale des agriculteurs de l'Ouest canadien fait l'objet d'une étude

Un agriculteur épand un pesticide sur son champ

Photo : istock photo

Radio-Canada

Des chercheurs de l'Université de Guelph en Ontario veulent sonder des agriculteurs de l'Ouest canadien sur leurs rapports avec la dépression, l'anxiété, l'épuisement professionnel et leur résilience.

Soumis à beaucoup de contraintes, comme la météo, les dettes, la maladie ou encore la fatigue, les agriculteurs de l'Ouest canadien sont de bons candidats pour évaluer leurs rapports avec les maladies liées à la santé mentale, selon Andria Jones-Bitton, une responsable de l'enquête.

Malheureusement, il arrive souvent que des problèmes de santé mentale ne soient pas traités ou considérés comme un signe de faiblesse dans les communautés agricoles.

Andria Jones-Britton, responsable de l'enquête et chercheuse pour producewellness.ca

Andria Jones-Britton, espère que les agriculteurs de l'Ouest seront nombreux à participer à cette enquête et qu'ils n'auront pas peur d'exprimer leurs soucis. Si elle s'attend à trouver des niveaux plus élevés de dépression et d'anxiété par rapport à la population générale, elle espère aussi trouver des agriculteurs ayant un fort de niveau de résilience.

Les agriculteurs peuvent participer anonymement au sondage (Nouvelle fenêtre) en anglais jusqu'au 31 janvier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Agro-industrie