•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mises à pied de PotashCorp au N.-B : une possible bonne nouvelle pour la Saskatchewan

Un tracteur chez Potash Corp
Radio-Canada

Le professeur en politiques agroalimentaires à l'Université de Guelph Sylvain Charlebois estime que la mise à pied de près de 430 employés par PotashCorp à sa mine de potasse de Piccadilly, dans le sud du Nouveau-Brunswick, pourrait s'avérer « une bonne nouvelle » pour la Saskatchewan.

M. Charlebois soutient que les opérations dans la province des Prairies sont plus performantes comparativement à celles du Nouveau-Brunswick.

L'entreprise saskatchewanaise a annoncé lundi que sa décision de mettre à pied ses employés est nécessaire en raison d'un contexte économique difficile qui la force à diminuer ses coûts en rationalisant sa production.

On rationalise chez PotashCorp, on ramène un peu les ressources vers la Saskatchewan. Dans le fond, c'est peut-être une bonne nouvelle pour la Saskatchewan parce que probablement qu'il va y avoir une augmentation de production en Saskatchewan. Pour ce qui est des Maritimes et du Nouveau-Brunswick, c'est une mauvaise nouvelle.

Sylvain Charlebois, professeur en politiques agroalimentaires à l'Université de Guelph

PotashCorp offrira des emplois en Saskatchewan à une centaine d'employés touchés, et créera un fonds d'aide communautaire de 5 millions de dollars. Il ne restera que 35 employés à l'usine de Piccadilly.

Baisse de la demande mondiale de potasse

Sylvain Charlebois affirme qu'il n'est pas surpris par la décision de PotashCorp. Selon lui, l'entreprise paie présentement le prix d'un important ralentissement économique.

Il indique que l'exportation de la potasse sur les marchés mondiaux a chuté de 28 % depuis un trimestre en raison notamment d'un contexte économique défavorable en Chine.

Sylvain Charlebois prédit que PotashCorp aura ultimement à développer de nouveaux marchés pour écouler son produit.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Économie