•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fin de BazzoTV à Télé-Québec

Marie-France Bazzo

Marie-France Bazzo

Photo : Productions Bazzo Bazzo inc.

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le magazine de société BazzoTV ne sera pas de retour l'automne prochain sur les ondes de Télé-Québec, ont annoncé, lundi, Les Productions Bazzo Bazzo inc.

L'émission est animée depuis 10 ans par Marie-France Bazzo, qui explique cette décision par un « resserrement » des critères d'admissibilité aux crédits d'impôt de Patrimoine canadien. Ainsi, Patrimoine canadien considère BazzoTV comme une émission d'« interview-variétés », un genre qui ne donne pas droit au crédit d'impôt pour la production cinématographique ou magnétoscopique canadienne.

« Cette décision est le résultat d'application stricte de règles de financement de Patrimoine canadien, a expliqué Marie-France Bazzo sur le site de BazzoTV. Je n'entrerai pas dans les détails techniques, mais disons que nous nous sommes fait couper du financement et que, par le fait même, produire l'émission devient impossible. »

La maison de production explique que Télé-Québec, également aux prises avec d'importantes décisions budgétaires, n'est pas en mesure de pallier ces pertes. Par communiqué, l'animatrice et productrice Marie-France Bazzo dit également s'inquièter pour l'avenir des magazines de société à la télévision.

« La disparition de BazzoTV est le début de la fin pour le genre télé de réflexion. »

— Une citation de  Marie-France Bazzo

Chaque semaine, l'émission aborde différents sujets d'affaires sociales, politiques et culturelles en invitant, à une table ronde, analystes et chroniqueurs. BazzoTV a célébré cette année sa 400e émission. Dix autres émissions sont prévues cet hiver. La dernière sera diffusée le 24 mars.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !