•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le froid extrême remplit les refuges pour sans-abri en Saskatchewan

Bobby, un homme qui fréquente le refuge de l'Armée du Salut à Regina depuis un mois. L'hiver est très difficile, dit-il.

Bobby, un homme qui fréquente le refuge de l'Armée du Salut à Regina depuis un mois. L'hiver est très difficile, dit-il.

Photo : Simon Roberge/ICI Radio-Canada

Radio-Canada

Les températures glaciales des derniers jours en Saskatchewan sont un danger réel pour les personnes itinérantes et les refuges à Regina et Saskatoon ont vu une augmentation substantielle de la demande pour un abri.

Les températures sont restées dans les - 20 degrés Celcius pendant plusieurs jours. Le refuge de l'Armée du Salut à Regina, le centre Waterston qui compte 52 lits, est presque au maximum de sa capacité. En cas d'urgence, les responsables affirment qu'ils pourront sortir d'autres matelas.

Le refuge Souls Harbor Rescue Mission de Regina est également plein et a dû ajouter des lits. Les responsables affirment toutefois que le froid n'est qu'un facteur parmi tant d'autres et qu'étonnamment, le refuge peut être presque vide à -30 degrés Celcius, alors qu'il peut faire le plein durant l'été.

À Saskatoon, la situation est semblable. Le refuge de l'Armée du Salut qui compte 65 lits est rempli, mais il n'a pas encore eu besoin de sortir des matelas supplémentaires.

Le refuge Lighthouse a également vu une augmentation de 20 à 30 personnes.

Les refuges distribuent un grand nombre de manteaux et de vêtements d'hiver. Ils sont d'ailleurs toujours à la recherche de dons.

Une stratégie pour le froid

Les refuges de Regina et Saskatoon disposent d'une stratégie de temps froid. Sur internet, chacun des refuges entre des données tel que le nombre de lits et la quantité de nourriture disponible. De cette façon, lorsqu'il y a un pic de fréquentation, la situation est plus facile à gérer.

L'organisme Mobile Crisis Service, un service d'urgence qui fonctionne 24 heures sur 24, gère le système d'information en ligne utilisé par les refuges.

L'achalandage des refuges mène à des défis pour les organismes qui s'en occupent. Selon les responsables du Centre Waterston à Regina, lorsque 60 personnes partagent le même espace, il y en a certaines qui ne s'entendent pas, ce qui demande beaucoup d'énergie de la part de la direction du centre.

Le mercure doit se réchauffer à partir de lundi après-midi. On prévoit des maximums à l'inférieur de -13 degrés Celsius tout au long de la semaine.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Société