•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'importance de comprendre les avalanches

Des experts en recherche et sauvetage participaient à la journée de sensibilisation aux danger des avalanches au parc Peter Lougheed de Kananaskis

Des experts en recherche et sauvetage participaient à la journée de sensibilisation aux danger des avalanches au parc Peter Lougheed de Kananaskis

Photo : ICI Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Chaque année, en moyenne, 12 personnes meurent sous les avalanches au Canada. Pour éviter de tels drames, Alberta Parks a organisé dimanche une journée de sensibilisation pour que le public comprenne mieux les risques de coulées de neige.

Ainsi, lors d'une simulation au parc provincial Peter Lougheed, à Kananaskis, Patty Tetreault et ses amies cherchent fébrilement l'émetteur de leur ami enseveli sou la neige. Chaque seconde compte et les aptitudes de chacune sont mises à rude épreuve. 

Elles finissent par y arriver, mais réalisent qu'en situation réelle, leurs connaissances seraient bien insuffisantes. « J'ai besoin de me mettre sérieusement à l'entraînement, dit Patty. J'ai été bien ignorante d'aller dans l'arrière-pays sans cet entraînement. »

Des amateurs de plein air ont pu tester leurs aptitudes de recherche et sauvetage en cas d'avalanche.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des amateurs de plein air ont pu tester leurs aptitudes de recherche et sauvetage en cas d'avalanche.

Photo : ICI Radio-Canada

Des amateurs de plein air ont pu tester leurs aptitudes de recherche et sauvetage en cas d'avalanche.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des amateurs de plein air ont pu tester leurs aptitudes de recherche et sauvetage en cas d'avalanche.

Photo : ICI Radio-Canada

La journée de sensibilisation tombe donc à point pour ces amateurs de plein air. Les mesures à prendre sont nombreuses. Selon Marie-Pierre Chappeland, d'Alberta Parks, il ne faut « pas partir tout seul, il faut avoir l'équipement nécessaire, donc les sondes et les émetteurs, et puis, surtout, il faut pratiquer. Parce que comme on sait bien, ajoute-t-elle, avoir l'équipement c'est une chose, mais si l'on ne sait pas s'en servir, ça ne nous avance à rien. »

Parmi les experts sur place, Paddy Jerome, qui dirige une équipe de sauvetage en montagne. Il a remarqué que de plus en plus de skieurs hors-pistes suivent des cours de survie en cas d'avalanche et traînent avec eux l'équipement nécessaire. Mais les grimpeurs sont moins prudents. « Ils ne veulent pas trop de poids dans leur sac, dit M. Jerome, ils veulent être le plus légers possible. » En conséquence, certains n'ont pas l'équipement nécessaire en cas d'avalanche.

« Un casque d'escalade est inutile pour déterrer un ami enseveli sous la neige. Ça prend de l'équipement fonctionnel. »

— Une citation de  Paddy Jerome, sauveteur

Et la meilleure connaissance reste celle des prévisions météorologiques et des bulletins de risques d'avalanches. Le tout est disponible sur le site d'Avalanche Canada.

D'après un reportage de Mario De CiccioTwitterCourriel

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !