•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un élève veut se battre pour sauver le programme de baccalauréat international

Jonah Toth.

Jonah Toth.

Photo : CBC

Radio-Canada

Un élève de Regina s'insurge et dénonce la décision de la Division scolaire publique de Regina de retirer le programme de baccalauréat international de ses écoles secondaires.

La Division scolaire publique de Regina a justifié ce choix par le faible nombre d'inscriptions ainsi que les importants coûts qui y sont associés.

Jonah Toth, âgé de 17 ans et élève au Campbell Collegiate, fait partie du programme de baccalauréat international et doit graduer le printemps prochain.

« C'est un programme global qui forme des apprenants équilibrés impliqués dans leurs communautés et qui vont être la prochaine génération de citoyens qui changeront le monde », affirme Jonah Toth.

Ce n'est pas juste le coût. Cela devrait être vu comme un investissement pour l'avenir de la Saskatchewan

Jonah Toth, élève, Baccalauréat internation, Campbell Collegiate

Le jeune élève n'hésite pas à qualifier la décision de la Division scolaire de Regina de « grave ». « Ils ont dressé un portrait du programme qui ne nous paraît pas refléter la réalité. Ils ont trop mis l'accent sur le coût, sans prendre en compte les autres bénéfices qu'apporte ce programme à la communauté », pense-t-il.


Lorsque l'éventualité de couper ce programme avait été abordée il y a un an, Jonah Toth et d'autres étudiants avaient lancé une pétition afin de tenter de le sauver. Elle a été signée par plus de 1300 personnes.

« Nous allons étendre cette initiative et vraiment nous battre pour sauver le programme de baccalauréat international », affirme, déterminé, Jonah Toth.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Société