•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une capsule temporelle dans les débris de l'épicerie Dolma?

Une boite où l'on peut lire La Bonne Nouvelle

Photo : CBC/Ian Bonnell

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Un mystère a surgi des cendres de l'ancien bâtiment de l'épicerie Dolma Food à Moncton, au Nouveau-Brunswick.

Le magasin d'alimentation populaire a été détruit par un incendie dans la nuit du 3 au 4 janvier et il n'a pas fallu beaucoup de temps pour que le propriétaire Hossein Barar et les historiens du Musée de Moncton rappellent qu'il y a un artefact très important dans les débris.

Une pierre commémorative qui était dans la fondation de l'édifice pourrait vraisemblablement être une capsule temporelle, selon des experts. Le bâtiment abritant Dolma Food était à l'origine la première église baptiste française dans les Maritimes et par la suite le commerce La Bonne Nouvelle. La pierre y a été entreposée pendant presque 70 ans.

Une possible capsule temporelleAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Une possible capsule temporelle

Photo : CBC/Ian Bonnell

Il n'y a aucune garantie que le bloc de 300 livres contient en fait des objets datant de 1948, mais il pourrait effectivement y en avoir.

« Habituellement, ce sont des choses qui sont sensibles au facteur temps, comme un article de journal, des pièces de monnaie ou des choses comme ça », affirme Lawren Campbell, du Musée de Moncton.

À l'heure actuelle, on ne planifie pas d'ouvrir ladite pierre. Cette décision revient au propriétaire du bâtiment, Hossein Barar. Il dit qu'il aimerait travailler avec la Ville pour décider des mesures à prendre et qu'il pourrait même réutiliser la pierre, non ouverte, s'il reconstruit le marché.

D'après le reportage de Ian Bonnell, CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Acadie