•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hommage unanime à René Angélil

René Angelil en compagnie de son épouse et célèbre chanteuse Céline Dion.

Radio-Canada

L'annonce de la mort de René Angélil, le mari de Céline Dion, a suscité une série de réactions empreintes d'émotion et de reconnaissance. De nombreuses personnalités ont souligné l'apport de l'imprésario à la scène artistique québécoise.

La productrice et animatrice Julie Snyder, qui a travaillé avec lui pendant plus de 20 ans, le qualifie de véritable mentor. « C'était quelqu'un de très inspirant, qui me donnait beaucoup de leçons », se rappelle-t-elle.

Il nous a montré qu'on pouvait réussir. C'est vraiment quelqu'un qui croyait que rien n'était impossible.

Julie Snyder

Pour le producteur et parolier Luc Plamondon, dont la première collaboration avec le couple remonte à près de 40 ans, René Angélil avait un flair pour le grandiose. « L'autre talent qu'il a eu, après avoir compris que c'était une voix unique et qu'il fallait qu'elle (Céline Dion) la développe en chantant, il a eu le talent d'aller chercher des talents pour écrire pour elle ».

Rodger Brulotte, qui était ami depuis une cinquantaine d'années avec René Angélil, a soutenu qu'« il a toujours bien pris soin de nous autres, il s'est assuré qu'on ait du plaisir ensemble ».

« Je ne me souviens pas d'une seule dispute en 50 ans avec lui. Des différences d'opinions, oui. Mais des disputes, non, a rappelé le chroniqueur. C'est un grand Québécois. Lui et Céline ont toujours donné la chance aux Québécois, qu'ils soient n'importe où. »

Réaction de Julie Snyder

Ginette Reno, qui a eu René Angélil comme gérant avant qu'il s'associe avec Céline Dion, a salué « ses qualités exceptionnelles ».

Il fait partie de cette élite des trois ou quatre personnes sur la terre qui ont ce feu sacré. C'est un être assez exceptionnel parce que quand ça se chicanait tout ce monde-là, quand on était jeune, c'est toujours lui qui remettait de l'ordre dans tout ça.

Ginette Reno

Grégory Charles, qui a déjà fait partie de la tournée de Céline Dion à titre de choriste, à la fin des années 1990, a raconté comment, à plusieurs reprises, René Angélil avait pris sa défense dans des situations de racisme, sur un terrain de golf ou en montant dans un avion. À chaque fois, René intervenait pour dire : « si lui ne rentre pas, les 100 autres personnes ici ne rentrent pas ».

Mike Gauthier, ex-animateur à MusiquePlus, affirme sur les ondes de Radio-Canada que René Angélil a ouvert les portes à l'étranger pour de nombreux artistes québécois. « Il avait une attention particulière pour les journalistes québécois, notamment à l'étranger », assure-t-il.

Au-delà de son influence au Québec, René Angélil sera une source d'inspiration pour les agents d'artistes partout dans le monde, selon M. Gauthier, qui précise qu'il y avait « une relation fusionnelle entre lui et Céline Dion ».

Pour Claude Deschênes, ancien journaliste de Radio-Canada, le couple Angélil-Dion était « extraordinairement soudé ». « C'était remarquable de les voir à ce point complémentaires », dit Claude Deschênes. 

Réaction de Claudette Dion

Un « grand négociateur »

L'ancien journaliste garde de René Angélil l'image d'un « parrain à qui on donne la responsabilité de son enfant ». « Il a donné une notoriété incroyable au Québec. Il a ouvert la porte à beaucoup d'artistes, notamment les musiciens québécois », poursuit M. Deschênes.

Il garde de lui également l'image d'un « grand négociateur ».

M. Deschênes raconte que dans les années 1990, Radio-Canada avait invité Céline Dion pour la célébration de la Saint-Jean Baptiste en Ontario. Mais René Angélil a décidé que Céline allait chanter en anglais, ce qui avait déplu aux spectateurs francophones. Céline avait été huée ce jour-là. Mais ce que tout le monde ignorait, c'est que des responsables de la maison Sony assistaient au spectacle. Résultat : quelques jours après, Céline Dion signait un contrat avec Sony pour un album en anglais.

Claude Deschênes regrette cependant la méfiance qu'avait M. Angélil à l'égard de Radio-Canada.

Monique Giroux, animatrice à Radio-Canada, garde de lui l'image d'un homme bienveillant, élégant et délicat. « Il a mis la chanson québécoise sur la carte », conclut Mme Giroux.

Pour le journaliste et animateur Stéphane Bureau, M. Angélil était un homme « fascinant ». « Il avait une fierté qui n'avait jamais fané », dit-il.

M. Bureau dit qu'il avait gagné avec Céline Dion, mais il a fait gagner beaucoup de monde autour de lui comme les musiciens et les artisans qui ont collaboré aux spectacles de Céline Dion.

Quant à l'écrivaine, Denise Bombardier, qui a longtemps fréquenté le couple, René Angélil « a fait comprendre aux Québécois que tout était possible ».

Réactions de Pierre Karl Péladeau et Maud Cohen

« Une grande figure de l'industrie du spectacle »

Le maire de Montréal, Denis Coderre, a annoncé que les drapeaux de la Ville de Montréal seront en berne en hommage à M. Angélil, qu'il qualifie de « grand Montréalais ». Pour M. Coderre, le défunt était « une carte de visite pour Montréal et pour le Québec ».

Une minute de silence a été observée au Centre Bell jeudi soir avant le match entre le Canadien et les Blackhawks.

Dans un communiqué, le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, écrit que « le Québec vient de perdre une grande figure de l'industrie du spectacle. Tout au long de son parcours admirable, René Angélil a marché tout droit vers la réussite avec le courage qu'une telle détermination exige ».

M. Couillard rappelle que René Angélil a été fait, en 2009, officier de l'Ordre national du Québec.

« Le décès de René Angélil nous attriste et constitue une grande perte pour l'ensemble du Québec, qui voit un pilier de l'industrie culturelle nous quitter », a déclaré dans un communiqué le maire de Québec, Régis Labeaume. « M. Angélil a toujours été près de Québec », ajoute-t-il.

Le chef du Parti québécois, Pierre Karl Péladeau, décrit René Angélil comme un modèle de réussite. « Je considère que c'est une fierté nationale, parce qu'il y a cette proximité avec l'ensemble des Québécois », a-t-il dit en entrevue à ICI RDI. M. Péladeau a aussi rappelé un passage de M. Angélil à la populaire émission Star Académie, au cours duquel il avait déclaré aux aspirants chanteurs qu'il n'était pas nécessaire de chanter en anglais pour réussir, soulignant la profondeur du répertoire québécois.

De son côté, le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ), François Legault, écrit dans un communiqué que « René Angélil a marqué la vie culturelle québécoise à plus d'un titre. Il a découvert le talent de Céline Dion et a su le faire apprécier de tous. Il a contribué à construire la carrière de celle qui, rapidement, est devenue l'une des plus grandes stars mondiales de la chanson. C'est aussi un homme d'affaires redoutable, qui a su faire rayonner la culture québécoise au-delà des frontières. "J'ai toujours été fier de parler du Québec partout dans le monde", disait-il souvent ».

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Célébrités

Arts