•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mine Arnaud : des entrepreneurs sollicitent le soutien du maire Porlier

Steve Guillemette, président du groupe G7

Steve Guillemette, président du groupe G7

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Un entrepreneur de Sept-Îles, Steve Guillemette, réclame l'appui du maire Réjean Porlier dans ses démarches pour faire avancer le projet de Mine Arnaud auprès de Québec.

Un texte de Charles Alexandre TisseyreTwitterCourriel

Le président du groupe G7 a indiqué que des entrepreneurs comptent se mobiliser pour faire pression sur Québec. Le gouvernement Couillard est toujours à la recherche d'un partenaire pour exploiter la mine d'apatite à ciel ouvert.

On a des gens qui veulent qu’il se passe de quoi dans notre économie locale. C’est le projet le plus probable à se réaliser, parce que les autres, on le sait, ils sont morts.

Une citation de :Steve Guillemette, président du groupe G7

Steve Guillemette brosse un portrait sombre de la situation économique à Sept-Îles et fait valoir l'importance de poursuivre les démarches pour que ce projet de 850 millions de dollars se réalise.

« Il y a beaucoup de mises à pied, dit-il. On termine nos contrats et il n'y a pas beaucoup d'appels d'offres. Les compagnies minières font des appels pour des urgences, mais il n'y a pas de contrat présentement sur les tables à dessin. »

Le président du groupe G7 a demandé au maire de Sept-Îles s'il voulait accompagner une délégation d'entrepreneurs à Québec pour les soutenir dans leur initiative.

Le maire de Sept-Îles, Réjean PorlierAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le maire de Sept-Îles, Réjean Porlier.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Le maire défend sa gestion du dossier

Le maire de Sept-Îles a toutefois décliné l'invitation. Il a rétorqué qu'il demeure « cohérent » et « prudent » dans sa gestion du dossier. Réjean Porlier est également inquiet quant à certains risques environnementaux liés au projet de Mine Arnaud.

Il y a des choses pour lesquelles je souhaite avoir des réponses. J'ai des inquiétudes. La journée où on me rassurera, on s'en reparlera, mais ce n'est pas là qu'on est aujourd'hui.

Une citation de :Réjean Porlier, maire de Sept-Îles

Réjean Porlier réclame notamment des engagements de Québec dans l'éventualité d'un accident environnemental. « C'est beaucoup plus des garanties d'accompagnement, précise-t-il. Au niveau de l'eau, ça n'a pas changé. La santé publique avait demandé un plan b pour l'eau potable. Moi, des plans b pour l'eau potable, je n'en ai pas. »

Il a par ailleurs défendu son bilan économique. « Des démarches au niveau économique, je fais tout ce que je peux, affirme Réjean Porlier. Des heures, j'en mets dans tous les dossiers [...] Au-delà de ça, je ne commencerai pas à tirer sur le manteau pour avoir le projet sans avoir de garantie. »

Le maire compte travailler de concert avec son homologue de Port-Cartier, Violaine Doyle, pour faire progresser les dossiers de la Côte-Nord auprès du gouvernement.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec