•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Biopterre veut décontaminer des sols avec des champignons

Une espèce utilisée en décontamination de sol; le strophaire rouge vin.

Une espèce utilisée en décontamination de sol; le strophaire rouge vin.

Photo : Biopterre

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le centre de développement de bioproduits Biopterre de La Pocatière veut utiliser des champignons pour décontaminer des sites contaminés aux hydrocarbures en milieux nordiques.

Un texte de Louis Lahaye RoyTwitterCourriel

La première phase de ce projet financé par le gouvernement du Québec vise à identifier les meilleures souches de champignons en fonction des contaminants et à faire des essais sur le terrain.

« Dans les 20 dernières années, il y a eu beaucoup de recherche là-dessus surtout en laboratoire et un peu moins sur le terrain. On sait que ça fonctionne. Nous Biopterre, on a compris que bien que le potentiel est connu, il est très peu appliqué dans les entreprises au Québec », explique Pascale Malenfant, professionnelle de recherche et chargée de projet pour Biopterre.

Elle ajoute que les champignons jouent un rôle important dans la dégradation de la matière organique en milieux naturels et qu'ils peuvent décomposer des molécules complexes comme les hydrocarbures. La phase 1 du projet va tester différentes souches de champignons auprès de trois types d'hydrocarbures.

90% des sites contaminés le sont aux hydrocarbures, d'où le choix de notre étude.

Une citation de :Pascale Malenfant

Il existe déjà des techniques en place pour décontaminer un site. La chargée de projet pour Biopterre explique qu'il faut soit excaver complètement le sol et aller le traiter ailleurs ce qui est très coûteux ou appliquer une technique directement sur le terrain.

« Il y a déjà des techniques qui existent, mais nous croyons que l'utilisation de champignons pourrait être jumelée avec d'autres techniques, qu'elle serait performante et peu coûteuse ».

C'est important de lancer une initiative régionale. On souhaite développer une économie autour des champignons, nous on voit les applications industrielles. On souhaite développer cette expertise dans la région et l'intégrer dans notre économie

Une citation de :Pascale Malenfant

Biopterre souhaite recueillir de l'information auprès d'entreprises de décontamination de sols, des municipalités et des chercheurs universitaires ainsi qu'effectuer des tests sur le terrain avant de lancer la seconde phase de ce projet.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec