Vous naviguez sur le nouveau site

Aide à la navigation
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Alex Duquette : dans la peau d’un tatoueur

Alex Duquette

Alex Duquette

Photo : Lévy L. Marquis

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

À seulement 24 ans, Alex Duquette est déjà un des tatoueurs les plus en vue dans la région d'Ottawa et de Gatineau. Son calendrier est déjà bien rempli jusqu'en décembre 2016 avec des rendez-vous, des apparitions dans de grandes villes canadiennes où il sera tatoueur invité, des conventions d'un océan à l'autre et des voyages partout dans le monde. Or, cette notoriété s'est bâtie avec beaucoup de compromis, de passion et de discipline.

Un texte de Julien MorissetteTwitterCourriel, à Les malins plaisirs

En arrivant au studio Blue Blood Custom Ottawa où les artistes-propriétaires lui ont enseigné son métier, Alex Duquette s'empresse de nous montrer le papillon qu'il immortalisera sur la peau d'une fidèle cliente qui en est déjà à sa sixième oeuvre du tatoueur gatinois... cette année seulement!

Le tatouage d'Alex DuquetteAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le tatouage d'Alex Duquette

Photo : Lévy L. Marquis

C'est un travail vraiment le fun parce que tu développes une très bonne relation avec tes clients, tu peux te faire bien des amis!

Une citation de :Alex Duquette

L'apprentissage

Le studio Blue Blood Custom à OttawaAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le studio Blue Blood Custom à Ottawa

Photo : Lévy L. Marquis



En travaillant sept jours sur sept, Alex arrive à avoir un train de vie qui lui plaît. Maintenant bien ancré dans cette industrie à titre de professionnel reconnu, il se rappelle l'année de ses vingt ans qui en fut une de misère. Chaque jour, il se rendait au studio pour dessiner, observer ses mentors et commencer avec de très petites pièces sur la peau des clients. Lors de son apprentissage, Alex a accumulé des dettes en plus de subir la désapprobation de ses parents et de « manger beaucoup de Kraft Diner ».

« Ça été une année difficile, quand tu fais un apprentissage tu ne fais aucun argent, tu n'as pas vraiment le temps de travailler à part de ça. C'est vraiment un truc de motivation. »

De la musique au tatouage

Le tatouage préféré d'Alex DuquetteAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le tatouage préféré d'Alex Duquette

Photo : Lévy L. Marquis

Après avoir fait de nombreuses tournées au sein de groupes métal et punk, Alex Duquette a tout laissé tomber pour se consacrer entièrement au tatouage. Le tatoueur gatinois est extrêmement reconnaissant envers ses mentors qui l'ont accueilli dans leur studio pour lui permettre de s'ancrer dans cette industrie.

Mon tatouage préféré est la bouée de sauvetage et l'ancre sur mon bras, un des seuls qui a une histoire derrière. En gros, c'est le B de Blue Blood qui est ma bouée de sauvetage, qui m'a sauvé et mis dans la bonne direction.

Une citation de :Alex Duquette

Au cours des prochaines années, Alex Duquette trimbalera ses aiguilles d'une ville à l'autre dans l'objectif de tatouer au moins une personne sur chaque continent. Il ne quittera cependant jamais son port d'attache, le studio Blue Blood d'Ottawa, là où tout a commencé.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !