•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Logement d'abord » pour les itinérants de Regina

Le principe «logement d'abord» a été utilisé avec succès dans d'autres juridictions, notamment en Alberta

Le principe «logement d'abord» a été utilisé avec succès dans d'autres juridictions, notamment en Alberta

Photo : Pabak Sarkar, Flickr cc

Radio-Canada

Un projet pilote pour contrer l'itinérance basé sur le principe que les personnes itinérantes sont capables de cheminer dans leur vie une fois qu'elles ont un logement stable sera offert sous peu à Regina.

Le projet « Logement d'abord » a pour but de fournir tout d'abord un toit aux personnes sans abri et de leur offrir par la suite du soutien additionnel selon leurs besoins, comme l'accès à la banque alimentaire ou à des conseillers en dépendance. Ce principe a déjà été utilisé avec succès ailleurs au pays, notamment en Alberta.

Les organismes Homelessness Partnering et Housing First Initiatives mettent sur pied une petite équipe qui travaillera 24 heures sur 24 avec 10 à 20 sans-abri.

Nous espérons que ce sera un soulagement pour [les itinérants]

Pam Reimer, directrice du projet « Logement d'abord »

« Ils auront un logement à eux. Ce n'est pas un logement qui leur est offert seulement sous la condition qu'ils fassent telle ou telle chose. C'est leur logement, où ils peuvent se créer un chez-soi », explique Pam Reimer, la directrice du projet.

Le projet pilote vise les personnes qui sont sans logement depuis au moins six mois, ou qui l'ont été au moins trois fois au cours de la dernière année. Homelessness Partnering et Housing First Initiatives investissent 400 000 $ dans le projet, ce qui représente 40 % de leur budget total réservé pour les projets pour contrer l'itinérance.

Le projet devrait être complètement en place d'ici avril.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Pauvreté