•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Réfugiés syriens : Rimouski demande à être une terre d'accueil

Mahnaz Fozi, d'Accueil et Intégration Bas-Saint-Laurent, entourée des élus de la région, en conférence de presse mercredi.
Mahnaz Fozi, d'Accueil et intégration Bas-Saint-Laurent, entourée des élus de la région, en conférence de presse mercredi. Photo: Radio-Canada

La Ville de Rimouski veut accueillir des réfugiés syriens et en fait une demande officielle au gouvernement du Québec.

L'organisme Accueil et Intégration Bas-Saint-Laurent, le Cégep de Rimouski, la Chambre de commerce ainsi que les députés Harold Lebel et Guy Caron se joignent aux élus municipaux pour rappeler au gouvernement du Québec que le milieu rimouskois dispose de tous les moyens pour accueillir au moins une cinquantaine de réfugiés syriens.

Le maire de Rimouski, Éric Forest, ne s'explique d'ailleurs toujours pas pourquoi sa ville ne fait pas partie de celles sélectionnées pour accueillir des réfugiés.

On est vraiment une terre d'accueil qui est très favorable, je n'arrive pas à m'expliquer pourquoi on ne serait pas qualifiés comme milieu d'accueil.

Éric Forest, maire de Rimouski

Le maire Forest rappelle que près de 45 nationalités différentes sont représentées sur les 50 000 habitants de Rimouski. Selon lui, les infrastructures actuelles seraient en mesure d'accueillir des Syriens.

Une séance d'information publique pour inviter les Rimouskois à parrainer des familles de réfugiés syriens aura lieu le 27 janvier au Colisée Financière Sun Life. La ville veut en ce sens inciter les gens à s'engager personnellement à accueillir des réfugiés syriens, parallèlement aux démarches qu'elle a entreprises.

D'après les informations de Paul Huot.

Est du Québec

Société