•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Qualité du français écrit : un test en ligne disponible pour tous

Des étudiantes au travail.

(archives)

Photo : ICI Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Une équipe de l'Université du Québec à Rimouski a créé un test en ligne pour aider les professeurs à améliorer la qualité du français à l'écrit. Le test est disponible pour tous, il suffit de s'inscrire directement sur le site web créé pour celui-ci.

Un texte de Louis Lahaye RoyTwitterCourriel

Récemment retraité de l'UQAR, le professeur Pierre Paradis a regroupé les erreurs commises par ses étudiants pendant sa carrière. Avec l'aide d'étudiants et d'autres professeurs, il a créé un test pour mesurer les capacités des étudiants et des professeurs.

Quand je corrigeais des travaux, il y avait des imbécillités ça n'avait pas d'allure. Beaucoup de fautes d'orthographe et de grammaire.

Pierre Paradis

L'équipe de Pierre Paradis a compilé près de 15 000 fautes recueillies dans les travaux des étudiants en sciences de l'éducation à l'UQAR entre 2003 et 2006.

Selon Pierre Paradis, le problème avec la majorité des tests de français est qu'ils tentent de mesurer ce qu'un étudiant connaît par rapport à la grammaire. Le professeur explique que le test en ligne fait l'inverse.

« Nous sommes allés voir après le cégep, quand les étudiants arrivent à l'université, quelles étaient leurs difficultés. J'appelle ça les lacunes résiduelles, qu'est-ce qui reste qui n'a pas été réglé? »

Le professeur à la retraite estime que la qualité du français écrit ne s'est pas améliorée chez ses étudiants dans les dernières années. Selon lui, le fait que les cours de français au cégep donnent beaucoup d'importance à la critique d'œuvres et peu sur l'écriture en particulier explique en partie le problème.

« Régulièrement en première année lorsqu'ils font le test de certification, ils échouent tous de 40 à 50 % année après année et partout au Québec. Il n'y a pas eu de suivi assez serré sur les habiletés d'écrire », a déclaré Pierre Paradis.

Ceux qui passent ce test peuvent donc cibler leurs lacunes directement pour améliorer la qualité de leur français écrit.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec