•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Exposition : coup d'œil sur le parachutisme militaire

Une exposition dresse le portrait des parachutistes militaires.

L'exposition Para : surgi des nuages, présentée au Musée du Royal 22e Régiment à la Citadelle de Québec, lève le voile sur l'histoire d'un corps de métier d'élite des Forces canadiennes, le parachutisme militaire.

Les traditions, l'entraînement, les techniques liées au métier qui permet aux militaires de s'infiltrer par les airs en zone ennemie sont dévoilés dans cette exposition.

Les objets et iconographies présentés proviennent entre autres des archives du Musée Royal 22e Régiment.

L'archiviste Sara Bélanger souligne que cette discipline pour les militaires canadiens remonte à la Seconde Guerre mondiale.

« Ça date de la mission Overlord, le fameux débarquement de Normandie. Donc, la nuit qui a précédé le jour J, le 1st Canadian Parachute Battalion, le nom du regroupement de parachutistes canadiens à l'époque, a sauté durant cette fameuse nuit. »

Dans cette nuit, plus de 540 parachutistes avaient été déployés.

Confiance et contrôle

L'exposition met en valeur les qualités requises pour ces militaires qui sont triés sur le volet. La confiance et le contrôle doivent être exemplaires pour ces parachutistes qui n'ont pas froid aux yeux, dit Mme Bélanger.

« Comparativement au monde civil où on saute entre 5000 et 14 000 pieds, les paras vont sauter à environ 1000 pieds d'altitude. C'est très rapide. Il faut avoir une minutie, une rapidité d'exécution dans tous nos gestes pour atterrir le plus possible sans danger et sans blessure », décrit-elle.

Les militaires ainsi parachutés sur le terrain devront suivre un entraînement rigoureux pour pouvoir porter plus de 100 livres d'équipement et combattre en zone ennemie.

L'exposition Para : surgi des nuages est présentée jusqu'au 4 septembre 2016.

Québec

Arts