•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La survie des épaulards du Pacifique liée à l'inventaire de saumons, révèle une étude

Il y a environ 80 épaulards qui vivent au large de l'île San Juan en C.-B. La population a connu une croissance l'an dernier avec la naissance de plusieurs petits dont J51 photographié en février 2015.

Il y a environ 80 épaulards qui vivent au large de l'île San Juan en C.-B. La population a connu une croissance l'an dernier avec la naissance de plusieurs petits dont J51 photographié en février 2015.

Photo :  Dave Ellifrit

Radio-Canada

Les épaulards menacés d'extinction au large de Victoria et de Seattle se nourrissent à 98 % de saumons Chinook pendant l'été. Ce sont des scientifiques de la côte ouest du Canada et des États-Unis qui ont fait cette constatation en analysant leurs excréments sur une période de cinq ans.

Les chercheurs du Northwest Fisheries Sciences Center croient qu'il y a donc un lien entre la survie des épaulards et la quantité de saumons qui remonte le fleuve Fraser. Leurs conclusions sont publiées dans le magazine PLOS One.

C'est une information capitale pour les autorités qui gèrent les stocks de saumons et les efforts de conservation maritime.

Michael Ford, chercheur, Northern Fisheries Sciences Center

Triple menace pour les épaulards de la côte ouest

Il y a seulement 84 épaulards qui résident dans les eaux du Pacifique nord-ouest et l'espèce est menacée de disparition entre autres à cause de la pollution, du bruit et de la pénurie de nourriture.

Depuis décembre 2014, huit petits épaulards ont vu le jour, un bon signe qui suggère une abondance de saumons dans la région.

Aide de chiens pisteurs

Les scientifiques ont utilisé l'expertise de chiens pisteurs pour récupérer les excréments d'épaulards flottant à la surface de l'eau dans la zone où ils s'alimentent entre 2006 et 2011.

Selon les chercheurs, les mammifères marins consomment en priorité des saumons Chinook, mais mangent d'autres espèces de saumons à la fin de l'été.

Destin lié aux saumons

Le saumon Chinook est le repas préféré de la population d'épaulards vivant au large de la côte du Pacifique.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le saumon Chinook est le repas préféré de la population d'épaulards vivant au large de la côte du Pacifique.

Photo : Associated Press

Un autre scientifique canadien, John Ford, dit que cette étude ajoute du poids à une étude canadienne précédente qui faisait aussi le lien entre la survie des épaulards et la population de saumons.

Selon lui, le nombre d'épaulards a grandement diminué dans les années 90, époque où la population de saumons a fondu.

Des études de Pêche et Océans Canada ont démontré que le groupe d'épaulards résidents du sud pouvait consommer jusqu'à 1400 saumons Chinook par jour pendant les mois de juillet et août, pour un total de 81 000 saumons au cours de la période estivale.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Environnement