•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le lien privilégié entre David Bowie et Montréal

David Bowie en séance d'enregistrement à Morin-Heights dans Le studio d'André Perry.

David Bowie en séance d'enregistrement à Morin-Heights dans Le studio d'André Perry.

Photo : AndréPerryStudio.com

Radio-Canada

De LA LA LA Human Steps à Arcade Fire, plusieurs artistes montréalais ont collaboré avec David Bowie au cours des 30 dernières années. Retour sur le lien privilégié entre Bowie et Montréal.

En 1974, Bowie a lancé sa tournée Diamond Dogs au Forum de Montréal. Cette tournée nord-américaine marquait le retrait de la scène du personnage de Ziggy Stardust et la fin de la période « glam » du chanteur.

Dix ans plus tard, c'est entre les murs du célèbre Studio, à Morin-Heights, considéré à l'époque comme l'un des meilleurs studios dans le monde, que Bowie a enregistré Tonight, son 16e album.

Bowie avait passé un mois avec nous à enregistrer le disque Tonight. [...] C'était une période tourmentée pour lui, un moment plus difficile dans sa carrière. [...] Il devait livrer des succès en demeurant très créatif et en composant de la musique qui n'est pas nécessairement destinée à un large public.

Andre Perry, ancien propriétaire du Studio, à Morin-Heights

David Bowie à Montréal en 1983

Puis, en 1990, David Bowie a fait appel aux danseurs de la troupe de danse montréalaise LA LA LA Human Steps pour la tournée Sound + Vision. La danseuse Louise Lecavalier a participé à cette tournée, qui s'est amorcée le 4 mars 1990.

« Rencontrer David, c'était tomber sous le charme d'un être surnaturel, et pourtant il était vrai et normal. On a ri, on a dansé. Il m'a marqué et n'a cessé de me manquer depuis. C'est un ami cher et un collègue de travail rare que je pleure aujourd'hui. »

Entrevue avec le chorégraphe Édouard Lock

Édouard Lock avait signé la mise en scène du spectacle. L'amitié entre les deux hommes a perduré dans le temps.

Pour faire ce qu'il faisait à l'époque, ça prenait un courage démesuré. Chaque fois qu'il entreprenait quelque chose, il y avait toujours un danger, un risque, et ça définissait les choix artistiques qu'il faisait. C'est admirable.

Le chorégraphe Édouard Lock

De passage à Montréal en 1999, David Bowie offre une prestation dans les studios de la chaîne Musique Plus. Écoutez la chronique de Valérie Letarte à l'émission C'est bien meilleur le matin :

En 2005, Bowie a rejoint sur scène le groupe montréalais Arcade Fire, pour lequel il n'a jamais caché son admiration, lors de plusieurs concerts à New York. Il a également participé à l'enregistrement de l'album Reflektor, où il a chanté des choeurs.

Pour voir cette vidéo sur votre appareil mobile, cliquez ici (Nouvelle fenêtre).

Grand Montréal

Musique