•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le parlement égyptien siège pour la première fois en plus de trois ans

Le président égyptien Abdel Fattah Al-Sissi pendant le sommet de la Ligue arabe.

Le président égyptien Abdel Fattah Al-Sissi pendant le sommet de la Ligue arabe.

Photo : Amr Dalsh / Reuters

Reuters
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le nouveau parlement égyptien a tenu sa session inaugurale dimanche, plus de trois ans après la dissolution de l'assemblée dans laquelle les islamistes disposaient de la majorité, rapporte la télévision égyptienne.

La nouvelle instance législative, qui compte 568 membres élus et 28 nommés par le chef de l'État, est dominée par une alliance soutenant le président Abdel Fattah Al-Sissi.

Les élections se sont déroulées dans un contexte de répression visant les islamistes et d'autres groupes de l'opposition.

Le parlement doit désigner son président et dispose maintenant de 15 jours pour approuver plusieurs centaines de textes de loi adoptés par décrets présidentiels pendant la période de vacance législative.

Le précédent parlement avait été élu à la faveur des premières élections libres et pluralistes organisées en Égypte après la chute, en 2011, d'Hosni Moubarak, qui régna près de 30 ans sur le pays.

La justice avait prononcé la dissolution de ce parlement en 2012.

Égypte : retour à l'ordre établi. Notre dossier

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !