•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des centaines d'élèves à l'école un samedi pour connaître les détails de Robotique FIRST 2016

La compétition Robotique FIRST 2016 est lancée
La compétition Robotique FIRST 2016 est lancée
Radio-Canada

Des centaines d'élèves du secondaire de partout au Québec se sont rendus à l'école un samedi matin pour connaître les détails de la compétition internationale d'ingénierie Robotique FIRST 2016 qui étaient dévoilés en direct de la NASA.

En Mauricie et du Centre-du-Québec, 150 élèves de 5 écoles se sont réunis au Séminaire Sainte-Marie à Shawinigan pour assister à la retransmission du lancement. Des retransmissions avaient aussi lieu à Montréal, Québec et Sherbrooke

Le thème retenu par les organisateurs cette année est la Forteresse. Les 53 000 jeunes de 1 300 écoles secondaires à travers la planète devront donc concevoir au cours des 6 prochaines semaines des robots conquérants. « Ils vont devoir lancer des boulets, pour capturer la tour du château. Éventuellement, ça va leur permettre de récupérer le drapeau de l'ennemi ou de l'équipe adverse et ça va leur permettre de remporter la partie, explique le coordonnateur régional, Nicolas Behm. C'est un défi super excitant, qui va mettre à l'épreuve les compétences de tous nos élèves, mentors et professeurs. »

5e participation pour le Séminaire Sainte-Marie

Dans la région, des élèves du Séminaire Saint-Joseph et de l'Institut Keranna à Trois-Rivières, du Collège Saint-Bernard de Drummondville, de la Polyvalente La Samare de Plessisville et du Séminaire Sainte-Marie de Shawinigan tenteront de se tailler une place à finale internationale qui aura lieu en avril au Missouri.

Moi je suis rentrée là-dedans cette année, puis j'ai vraiment tripé, je suis arrivée à la réunion et j'ai su que plus tard ça m'aiderait vraiment!

Tiffanie Lévesque, participante à Robotique FIRST 2016

Le Séminaire Sainte-Marie en est à sa cinquième participation. Pour son directeur général Luc Trudel, c'est une occasion unique de faire la promotion de carrières scientifiques et technologiques.

« C'est une compétition de robotique avec des robots industriels qui fonctionnent de façon réelle, qui sont montés par des jeunes, ainsi que des mentors, des enseignants de collèges, des professeurs d'université, et des gens en entreprise », explique-t-il.

La finale québécoise aura lieu à Montréal du 31 mars au 2 avril. 

Mauricie et Centre du Québec

Science