•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Adieu, Jean-Paul L'Allier

Deux des quatre fils de Jean-Paul L'Allier ont pris la parole lors des funérailles

Deux des quatre fils de Jean-Paul L'Allier ont pris la parole lors des funérailles

Photo : La Presse canadienne / CLEMENT ALLARD

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La basilique-cathédrale Notre-Dame de Québec était pleine à craquer, samedi, pour les funérailles de l'ex-maire de Québec et ancien ministre, Jean-Paul L'Allier. Son amour pour sa ville, son humanisme et son héritage politique ont été soulignés par les nombreuses personnes qui ont pris la parole pour lui rendre un dernier hommage.

Dans une cérémonie présidée par l'archevêque de Québec, Gérald Cyprien Lacroix, la mémoire de celui qui a régné sur la Ville de Québec de 1989 à 2005 a été honorée.

Dans un témoignage tout en finesse, l'un des quatre fils de Jean-Paul L'Allier, Benoît L'Allier, a souligné que son père était un travailleur acharné. « Reconnaissant le travail de l'artisan, il nous a transmis les valeurs du travail bien fait », a-t-il dit au sujet de son père, qui a aussi été député et ministre libéral au Québec entre 1970 et 1976.

Un autre de ses fils, Simon L'Allier, a raconté que, malgré ses fonctions politiques, son père avait toujours été un homme d'une grande simplicité. « Il nous apprenait à savourer les petits moments », a-t-il raconté, faisant notamment allusion à la passion de Jean-Paul L'Allier pour la pêche et à l'importance qu'il accordait à sa famille et à ses amis.

« Papa, tu étais un visionnaire qui savait déplacer les montagnes pour faire place au soleil. »

— Une citation de  Simon L'Allier, fils de Jean-Paul L'Allier

Cette simplicité, l'ami et ex-collègue de Jean-Paul L'Allier, Gilles Loiselle, y a fait écho. « Jean-Paul ne s'est jamais départi de la plus authentique simplicité. Il était fier d'être fils de boulanger », a souligné l'ex-ministre fédéral.

« Celui à qui nous disons adieu aujourd'hui est un homme rare. »

— Une citation de  Marie Laberge

L'auteure Marie Laberge a connu Jean-Paul L'Allier et sa famille alors qu'il était délégué du Québec à Bruxelles. De ses 16 ans à la mairie de Québec, elle retient son appui indéfectible au monde culturel. « Il entendait la culture dans son sens le plus vaste, celui qui englobe l'architecture et l'urbanisme. Sans Jean-Paul L'Allier, la culture qui palpite dans cette ville ne serait pas la même. »

Le metteur en scène Robert Lepage était accompagné par sa soeur et agente, Lynda Beaulieu.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le metteur en scène Robert Lepage était accompagné par sa soeur et agente, Lynda Beaulieu.

Photo : ICI Radio-Canada.ca/Martin Labbé

Le maire L'Allier sera pour toujours lié à la relance de la Basse-Ville et du quartier St-Roch, où bon nombre d'artistes, comme Robert Lepage, se sont installés pour créer. 

« On a été très chanceux les artistes. Il a été ministre des Affaires culturelles, donc on pouvait parler à un maire qui connaissait le contexte, qui comprenait les besoins et qui comprenait l'absence de moyens », estime Robert Lepage.

Toutes les familles politiques lui rendent hommage

De nombreuses personnalités politiques étaient présentes aux funérailles. L'ex-premier ministre du Québec, Lucien Bouchard, a qualifié Jean-Paul L'Allier de « modèle ».

« Il représente ce qu'on a fait de mieux au Québec comme dirigeant politique », a dit Lucien Bouchard, avant d'affirmer que « la ville de Québec n'a pas été la même après son départ ».

Le maire de Québec, Régis Labeaume, l'ancien premier ministre du Québec Lucien Bouchard, et le chef du PQ Pierre Karl Péledeau, aux funérailles de Jean-Paul L'Allier à Québec.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le maire de Québec, Régis Labeaume, l'ancien premier ministre du Québec Lucien Bouchard, et le chef du PQ Pierre Karl Péledeau, aux funérailles de Jean-Paul L'Allier à Québec.

Photo : La Presse canadienne / CLEMENT ALLARD

L'ex-ministre péquiste Louise Harel, qui était responsable du dossier des fusions municipales au début des années 2000, a dit de Jean-Paul L'Allier qu'il faisait partie « d'une très courte liste de grands bâtisseurs du Québec moderne. »

« Ça a été un ami. Jean-Paul, c'est un homme attachant. C'est un homme généreux. C'est un homme attentif », a-t-elle confié.

Le chef du Parti québécois, Pierre Karl Péladeau, a tenu à souligner la fibre nationaliste qui animait Jean-Paul L'Allier. « Il avait bien en tête et profondément ancré dans son cœur l'intérêt des Québécois et des Québécoises. »

« Il a fait œuvre plus qu'utile pour Québec. Il a été un grand ministre. Il a été un grand Québécois. Il a mis à l'avant-scène la culture. »

— Une citation de  Pierre Karl Péladeau

Avant le début de la cérémonie, la maire de Montréal, Denis Coderre, a fait part de son admiration pour Jean-Paul L'Allier. « C'est toujours ce type de politicien qui me plaît bien [...] J'ai toujours aimé cette conviction et cette façon de prendre des décisions et de dire "on l'assume" », a-t-il dit aux médias. 

« C'était un intellectuel [...] C'est quelqu'un qui croyait en sa population, qui croyait en sa ville, qui aimait sa ville. »

— Une citation de  Denis Coderre
L'ex-chef d'antenne de Radio-Canada, Bernard Derome, fait partie des personnalités publiques qui ont assisté aux funérailles de Jean-Paul L'Allier.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'ex-chef d'antenne de Radio-Canada, Bernard Derome, fait partie des personnalités publiques qui ont assisté aux funérailles de Jean-Paul L'Allier.

Photo : ICI Radio-Canada/Bernard Derome

L'ex-chef d'antenne de Radio-Canada, Bernard Derome, se souvient de Jean-Paul L'Allier comme d'un politicien facile à interviewer. « C'était un gars qui ne patinait pas », a-t-il dit. « Dans le cas de Jean-Paul L'Allier,on posait une question très directe, très honnête, et on avait en retour une réponse directe, qui était le fond de sa pensée. »

« [Jean-Paul L'Allier], c'est la démocratie même. C'est l'honnêteté même. »

— Une citation de  Bernard Derome

Le ministre des Affaires municipales du Québec, Pierre Moreau, était aussi présent à la cérémonie, tout comme le député de Québec solidaire, Amir Khadir.

La femme de Jean-Paul L'Allier, Johanne Mongeau, marche derrière l'urne qui contient les cendres de son mari à la fin des funérailles
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La femme de Jean-Paul L'Allier, Johanne Mongeau, marche derrière l'urne qui contient les cendres de son mari à la fin des funérailles

Photo : La Presse canadienne / CLEMENT ALLARD

Des violons pour Jean-Paul L'Allier

Lors de ces funérailles, l'homélie a été prononcée par l'archevêque émérite de Québec, monseigneur Maurice Couture, qui s'est dit « très sensible » à ce « privilège » qui lui a été confié.

De nombreuses pièces musicales jouées par Les Violons du Roy, un orchestre que Jean-Paul L'Allier a largement soutenu au cours de sa carrière politique, ont ponctué la cérémonie.

Le maire de Québec, Régis Labeaume, offre un drapeau de la Ville de Québec à la femme de Jean-Paul L'Allier, Johanne Mongeau
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le maire de Québec, Régis Labeaume, offre un drapeau de la Ville de Québec à la femme de Jean-Paul L'Allier, Johanne Mongeau

Photo : La Presse canadienne / DANIEL MALLARD

Le fils de l'ex-maire, Jean-Christophe L'Allier, a aussi rendu hommage à son père en jouant une pièce à la flûte.

À la toute fin de la cérémonie, le maire de Québec, Régis Labeaume, est allé à la rencontre de la femme de Jean-Paul L'Allier afin de lui remettre le drapeau de la Ville de Québec.

L'urne contenant les cendres de Jean-Paul L'Allier avait été transportée depuis l'hôtel de ville de Québec jusqu'à la basilique-cathédrale vers 13 h 50, avant le début des funérailles. Un cortège funèbre suivait le véhicule dans lequel l'urne avait été placée.

Jean-Paul L'Allier a été emporté mardi par une infection virulente à une valve cardiaque. Il était âgé de 77ans.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !