•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Important vol de renseignements confidentiels au SPVM

Le commandant Patrice Vilceus, qui fait partie des grands patrons de l'escouade Éclipse, en 2012.

Radio-Canada

Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) est dans l'embarras après le vol de renseignements confidentiels liés à l'escouade Éclipse, le 17  décembre dernier. Le vol est si important que beaucoup de ressources sont toujours déployées par les postes de quartier pour retrouver ces renseignements contenus dans une clé USB.

Un texte de Pascal RobidasTwitterCourriel

La clé USB en question se trouvait dans un sac à l'intérieur du véhicule du commandant Patrice Vilceus, un des grands patrons de l'escouade Éclipse. Sa voiture était stationnée au centre-ville où M. Vilceus s'était rendu pour participer à un party de Noël avec des collègues. 

Même s'il s'est déjà écoulé quelques semaines, nos sources indiquent que l'affaire est toujours une source de « très grande préoccupation » pour la haute direction du SPVM.

L'escouade Éclipse est très active dans la lutte contre le crime organisé, notamment en ce qui a trait à la mafia et aux gangs de rue.

Le Service des enquêtes spécialisées n'a pas terminé d'analyser l'intégralité des renseignements confidentiels qui ont pu être volés. Ces renseignements pourraient concerner des opérations en cours, à venir, ou encore, des agents sources de la police.

Toutefois, selon nos sources, ce vol de renseignements n'est pas lié à la recrudescence des règlements de compte entre gangs de rue des dernières semaines à Montréal. Une enquête interne a écarté cette possibilité.

La valeur exacte de ces renseignements pour le crime organisé reste donc incertaine et à déterminer.

La clé en question serait protégée par un mot de passe.

Un parcours professionnel irréprochable

Nos informations indiquent aussi que le commandant Patrice Vilceus a un parcours professionnel d'une vingtaine d'années irréprochable.

Au fil des ans, on lui a d'ailleurs confié plusieurs responsabilités, dont celles des agents doubles aux enquêtes criminelles. Le vol en question pourrait être le fait d'un simple geste d'inattention.

Au cours de sa carrière, ce haut gradé a également mené des enquêtes pour les affaires internes, menant parfois à des mesures disciplinaires contre des cadres et des employés syndiqués du SPVM.

Pour cette raison, aucune hypothèse sur la cause du vol n'est exclue. 

Le SPVM encore vulnérable 

Malgré la création de l'Unité de sécurité et d'intégrité, à la suite de l'affaire Ian Davidson en 2012, le SPVM n'est visiblement pas encore imperméable aux fuites d'informations sensibles.

Nos sources rapportent que, malgré tous les efforts et les changements apportés au Service des enquêtes spécialisées, le SPVM peut être encore vulnérable à l'erreur humaine ou à la mauvaise foi de certaines personnes.

La Fraternité des policiers et policières de Montréal ne commente pas le dossier. Elle se contente d'affirmer par écrit qu'elle s'attend à ce que le SPVM prenne ses responsabilités.

Quant au SPVM, il a refusé notre demande d'entrevue.

Grand Montréal

Société