•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trudeau confie la légalisation de la marijuana à l'ex-chef de police Bill Blair

L'ancien chef de police de Toronto, Bill Blair (à d.), pourrait se tailler une place au sein du Cabinet de Justin Trudeau (à g.).

Photo : La Presse canadienne / Adrian Wyld

Radio-Canada

Le premier ministre Justin Trudeau a demandé à un ancien policier de piloter le dossier de la légalisation de la marijuana, a appris le réseau CBC.

L'ancien chef de la police de Toronto Bill Blair, élu sous la bannière libérale lors des dernières élections fédérales, est l'un des deux secrétaires parlementaires nommés au ministère de la Justice et le dossier de la légalisation de la marijuana lui a été confié, selon CBC.

En campagne électorale, les conservateurs avaient tenté de coincer Justin Trudeau sur cet enjeu avec des publicités dans des journaux en langue chinoise et pendjabie suggérant qu'il était en faveur de la vente de drogue aux enfants.

De son côté, M. Trudeau arguait que la légalisation de la marijuana était une façon de protéger les enfants et de couper l'herbe sous le pied des criminels.

« Ce qui est très clair, c'est que l'approche de M. Harper rend la marijuana trop facilement accessible à nos jeunes tout en alimentant la criminalité de rue, les gangs de rue et les trafiquants d'armes », avait-il déclaré à Québec, en septembre dernier, durant la dernière campagne électorale.

L'ancien chef de la police de Toronto avait donné au moins une fois l'impression qu'il appuyait la légalisation de la marijuana lorsqu'il était en fonction, en octobre 2014. 

Lorsqu'un organisme de lutte contre la dépendance et la maladie mentale avait réclamé la légalisation de la marijuana, tout en imposant un important encadrement, il avait répondu qu'il n'appartenait pas à la police de faire les lois, avant de se dire « très encouragé par l'approche de santé publique » mise de l'avant par l'organisme.

Or, il appert que M. Blair aura désormais l'occasion de contribuer à l'élaboration de la nouvelle loi sur la marijuana.

Plusieurs incertitudes demeurent quant à la façon dont le gouvernement s'y prendra pour implanter la légalisation de la marijuana. Où sera vendue la drogue? Comment sera-t-elle taxée? Que deviendront les profits ainsi engendrés? Autant de questions qui retiennent l'attention.

La plateforme électorale libérale prévoit qu'Ottawa travaillera avec les provinces et les territoires de même qu'avec les fonctionnaires de la santé publique afin d'élaborer le fonctionnement du système.

M. Blair pourrait toutefois se retrouver en désaccord avec certains de ses anciens collègues, puisque l'Association canadienne des chefs de police s'oppose à la légalisation complète de la marijuana.

Pour sa part, le maire de Toronto, John Tory, dit que l'ex-chef de police de la ville est la « personne idéale » pour cette tâche.

Ontario

Politique