•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une nouvelle mine prévue au Yukon en 2018

un ouvrier travaille dans une tranchée

La minière Kaminak estime que la mine à ciel ouvert créerait 480 emplois.

Photo : Kaminak Gold Corporation

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Un projet minier au sud de la ville de Dawson, au Yukon, s'avère prometteur selon son promoteur, Kaminak Gold, qui espère en entamer la construction dès 2018.

La minière propose d'ouvrir une mine d'or à ciel ouvert et entend entamer le processus d'évaluation socioéconomique et environnementale dès l'été.

Le président de l'entreprise, Eira Thomas, qualifie le projet « d'un des meilleurs projets d'or non développés au monde qui fonctionne avec les prix de l'or actuels ».

carte du projet au sud de DawsonAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le dépôt appelé Coffee est situé à environ 130 kilomètres au sud de Dawson et s'étend sur 60 700 hectares.

Photo : Kaminak Gold Corporation

L'étude de faisabilité du gisement Coffee, entamée en 2014, suggère une rentabilité et un retour sur l'investissement dans les deux premières années de vie de la mine.

Le projet, d'une durée de vie de 10 ans, générerait 2 milliards de dollars en permettant le recrutement de près de 500 personnes, selon le promoteur.

L'accès au site exigerait la construction de 37 kilomètres de route en plus d'un service de barge pour traverser la rivière Stewart et le fleuve Yukon.

« Un gagnant et un seul », se réjouit le prospecteur du gisement

Shawn Ryan, le directeur de l'entreprise qui a découvert et vendu les droits miniers du gisement Coffee, croit que le projet est exactement ce dont le territoire avait besoin. 

« On peut [tenter de ranimer l'industrie minière] tant qu'on veut, s'il n'y a pas de [projet] gagnant, l'élan retombe. Mais maintenant, nous avons un gagnant et en avons besoin d'un seul. »

Le principal avantage de ce projet tient au fait, selon lui, que la route d'accès au gisement partira de Dawson, offrant ainsi des retombées économiques potentielles à la petite ville.

Selon le contrat de vente, son entreprise d'exploration minière, Ryanwood, aura droit à 2 % des revenus, mais le prospecteur explique que la moitié de ce retour est généralement racheté par la minière.

Par ailleurs, selon Shawn Ryan, il y a fort à parier que la propriété soit rachetée par une plus grosse minière.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !