•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le thé kombucha gaspésien fait fureur

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Le kumbucha est fait à partir de thé vert, de sucre et de bactéries de fermentation

Le kumbucha est fait à partir de thé vert, de sucre et de bactéries de fermentation

Photo : ICI Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Riche en probiotiques et apprécié pour ses vertus antioxydantes, le thé kombucha est populaire auprès des adeptes de nourriture saine. Un mois à peine après avoir lancé leur entreprise, deux Gaspésiennes qui en fabriquent se trouvent en rupture de stock en raison de l'engouement pour leur produit.

Connue depuis des centaines, voire des milliers d'années, cette boisson d'origine asiatique est faite à partir de thé vert sucré ainsi que de bactéries et de levures. La nouvelle entreprise Loutres Kombucha, située à New Richmond, en produit depuis le mois de décembre.

Les deux partenaires d'affaires, qui travaillent à plein temps dans le domaine de la santé, se sentent un peu dépassées par leur succès. Elles ont dû doubler la quantité produite, 215 litres au total, mais c'est encore trop peu.

Tous les jours, on a des demandes. Il y a à peu près 5 à 10 points de vente au Québec où les gens se sont dits intéressés.

Eugénie Rochefort et Hélène Lagacé
Le kombucha est populaire auprès des adeptes de nourriture saine.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le kumbucha est populaire auprès des adeptes de nourriture saine

Photo : ICI Radio-Canada

Actuellement, elles desservent la Baie-des-Chaleurs, mais elles envisagent de trouver un lieu plus grand afin d'augmenter la production pour répondre à la demande.

Les deux entrepreneures en consommaient pour les vertus thérapeutiques, mais aussi pour le goût. Elles ont eu l'idée d'en fabriquer. « Il s'en fait déjà en Gaspésie, mais on est les premières à le commercialiser », précisent-elles.

Une couche gélatineuse appelée la « maman »

La culture de levures et de bactéries qui fait la spécificité du kombucha forme une couche gélatineuse sur le dessus du liquide.

Ce qu'on a sur le dessus du pot, ça s'appelle le scoby ou symbiotic colony of bacterias and yeast en anglais. On appelle ça aussi la « maman ». Ces bactéries et levures se nourrissent du thé sucré.

Eugénie Rochefort et Hélène Lagacé

La « maman » se transmet de famille en famille, d'ami en ami, ajoutent Eugénie Rochefort et Hélène Lagacé.

Le kombucha renferme des probiotiques.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le kombucha renferme des probiotiques

Photo : ICI Radio-Canada

Après la fermentation, le liquide est filtré. Des saveurs naturelles à base de fruits et de légumes qui poussent en Gaspésie y sont ajoutées. Une fois embouteillé, le kombucha devient pétillant naturellement au cours de la deuxième fermentation.

D'après un reportage de Pierre Cotton

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !