•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

45 jours pour concevoir un robot  : le défi international d'une équipe matanaise

Robot présenté par l'équipe de Rimouski en 2015 à la compétition First

Robot présenté par l'équipe de Rimouski en 2015 à la compétition First

Photo : ICI Radio-Canada

Radio-Canada

Même si on vient de loin, on est capable de réaliser des exploits. C'est un peu le credo de Piero Barrette, étudiant au Cégep de Matane. Originaire de Saint-Léandre, il a formé l'équipe de robotique Supertronix qui participera à la compétition internationale de robotique FIRST.

Un texte de Brigitte DubéTwitterCourriel

Écouter ici l'entrevue réalisée par Yves Larouche, à l'émission « Bon pied bonne heure »

La NASA, qui intervient comme commanditaire majeur, dévoilera ce samedi le défi que devront relever les quelque 6000 équipes participantes avec leur robot.

On aura 45 jours pour concevoir, construire, programmer et tester un robot capable de relever un défi vraiment difficile.

Piero Barrette, capitaine, Supertronics

Un robot peut peser près de 63,5 kilos, soit 140 livres, et mesurer plus de 1,82 mètre. Le défi peut consister par exemple à lui faire empiler des bacs de rangement, lancer un frisbee sur une cible, ou encore lancer des ballons dans des cibles.

FIRST a été lancé en 1992 à Manchester, au New Hampshire, par l'inventeur humaniste Dean Kamen. Il voulait inciter les jeunes à choisir une carrière d'ingénieur ou de chercheur.

Ce qui impressionne, c'est le fait que Piero Barrette s'apprête à participer pour la troisième fois à cette compétition.

Piero Barrette participera à la compétition internationale de robotique FIRST pour la 3e fois

Piero Barrette participera à la compétition internationale de robotique FIRST pour la 3e fois

Photo : ICI Radio-Canada/Mathieu Berger

La première fois, il avait 14 ans. Alors élève de niveau secondaire à Rimouski, il a été capitaine de son équipe pendant deux ans. En 2015, il a mené l'équipe Rikitik jusqu'à la grande finale au Missouri.

Une première pour le Cégep de Matane

Il s'agit d'une première pour le Cégep de Matane. Étudiant en 1re année en électronique industrielle, Piero Barrette est capitaine de l'équipe composée d'une vingtaine d'élèves de la Polyvalente de Matane et de quatre de ses collègues du cégep.

On va représenter Matane, le Québec et peut-être le Canada, si on se rend à la grande finale.

Piero Barrette, capitaine, Supertronics

Le plus difficile, selon Piero, c'est la gestion, le marketing et le financement. L'inscription coûte 8000 dollars et l'équipe a besoin d'argent pour se rendre au festival de robotique à Montréal, qui se déroule du 30 mars au 2 avril.

L'équipe Supertronix peut compter sur une dizaine de mentors, des enseignants du Cégep de Matane ainsi que sur des gens du Centre de développement et de recherche en imagerie numérique (CDRIN) et d'ailleurs.

Est du Québec

Science