•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le réalisateur gatinois Matthiew Klinck assassiné au Belize

Les explications d'Émilie Tremblay
Radio-Canada

Le réalisateur canadien Matthiew Klinck a été victime de meurtre au Belize, un pays situé entre le Mexique et le Guatemala.

Le corps de l'homme de 37 ans, originaire de Gatineau, a été retrouvé lundi soir vers 20 h 40, heure locale, à l'extérieur de sa résidence située dans le village de Selena.

Selon la police de San Ignacio, il a été poignardé à 14 reprises au torse et au cou. L'autopsie a révélé qu'il avait succombé à des hémorragies internes et externes.

« Nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour trouver le responsable de cet acte odieux commis contre la personne de M. Klinck afin que justice soit faite et pour permettre à la famille de faire son deuil », affirme le surintendant de la police de San Ignacio, Andrew Ramirez.

Il semble qu'un vol pourrait être le motif de l'agression, parce que la résidence a été cambriolée et vandalisée.

Une enquête a été ouverte. La famille de M. Klinck, dont certains membres demeurent toujours à Gatineau, devrait s'envoler jeudi matin pour le Belize.

Le ministère des Affaires mondiales du Canada affirme que les services consulaires travaillent en partenariat avec les autorités locales afin d'assister les proches de M. Klinck, une fois qu'ils seront sur place.

Un passionné du septième art

Selon Jacques Ménard, du Bureau du cinéma et de la télévision de Gatineau, le milieu perd un artisan très polyvalent.

« S'il y a un mot qui décrit Matthiew, c'est multidisciplinaire. Parce qu'il était producteur, réalisateur-cinématographe, monteur. Il faisait tout, puis il faisait tout bien, et ça, c'est assez exceptionnel », souligne-t-il.

Il va nous manquer. Ça va être vraiment difficile.

Annie Coutu, réalisatrice et amie de Matthiew Klinck

La réalisatrice et amie de Matthiew Klinck, Annie Coutu, est dévastée par la nouvelle de la mort de ce dernier.

« Je suis en colère parce que c'était quelqu'un de passionné. C'est vraiment dur à avaler », indique-t-elle.

Tous deux avaient collaboré lors d'un tournage l'été dernier, au cours duquel le Gatinois agissait à titre de directeur de la photographie.

« Je me souviens d'une fois où nous le cherchions partout et il était en train de grimper à un arbre pour avoir la meilleure prise possible ou alors il montait sur une remorque afin de produire quelque chose d'extraordinaire », se remémore Annie Coutu.

Nouveau film pour le réalisateur Matthiew Klinck

Le Belize, sa dernière demeure

Selon sa page Facebook, Matthiew Klinck était installé au Belize depuis 2011. Au moment où il a trouvé la mort, il se consacrait au tournage d'un téléroman.

Sa mission était aussi de développer l'industrie cinématographie de ce petit pays d'Amérique centrale où il occupait le poste de président de la société de production cinématographique Make-Belize Films, d'après son curriculum vitae sur le site LinkedIn.

Sur la page qui lui est dédiée sur le site Internet Movie Database (IMdb), il est mentionné qu'il a produit et dirigé de nombreuses séries télévisées qui ont été diffusées au Belize.

Mme Coutu, qui lui a parlé pour la dernière fois la semaine passée, affirme que ses activités ne s'arrêtaient pas là.

« Il faisait de la coproduction et il préparait un accord entre le Canada et Belize », précise-t-elle.

Toujours selon la page Facebook du défunt, il avait fréquenté l'Institut collégial Glebe, une école secondaire située dans le quartier du Glebe, à Ottawa. Il a aussi étudié le cinéma à l'Université Carleton, à la fin des années 90.

Quelques projets réalisés par Matthiew Klinck :

  • Kurse a di Xtabai (2012)
  • My Brother Lives in China, Part 1: Canton Sunday (2012)
  • Hank & Mike (2008)
  • Greg & Gentillon (2005)
  • Une mission à partager (2001)

Source : Internet Movie Database (IMdb)

Avec des informations d'Emily Ridlington

Justice et faits divers