•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un Néo-Écossais devient le poète officiel du Parlement

George Elliott Clarke et l'ancienne gouverneure générale du Canada, Adrienne Clarkson

George Elliott Clarke et l'ancienne gouverneure générale du Canada, Adrienne Clarkson

Photo : La Presse canadienne / PC/FRED CHARTRAND

Radio-Canada

Le septième poète officiel du Parlement du Canada est originaire de Windsor, en Nouvelle-Écosse. George Elliott Clarke a été nommé à ce titre par les présidents de la Chambre des communes et du Sénat, mardi.

M. Clarke succède donc au poète québécois Michel Pleau, dont le mandat de deux ans s'est terminé le 31 décembre 2015.

Le poète néo-écossais a une longue feuille de route. Il est présentement professeur à l'Université de Toronto, mais a également été chercheur invité à l'Université Mount Allison en 2005 et dans plusieurs autres universités prestigieuses. Il a terminé sa maitrise à l'Université Dalhousie en 1989.

Il a été lauréat de nombreux prix littéraire dont celui du Gouverneur général en poésie, la Médaille d'Or des Prix du magazine canadien et le Prix Réussite Martin Luther King Jr. M. Clarke s'est vu décerner huit doctorats honorifiques et est membre de l'Ordre de la Nouvelle-Écosse et officier de l'Ordre du Canada.

Les 7 poètes officiels du Parlement :

  • George Elliott Clarke - 2016 
  • Michel Pleau - 2014 à 2016
  • Fred Wah - 2011 à 2013
  • Pierre Desruisseaux - 2009 à 2011
  • John Steffler - 2006 à 2008
  • Pauline Michel - 2004 à 2006
  • George Bowering - 2001 à 2003

Celui qui a récemment terminé son mandat de trois ans en tant que Poète lauréat de la ville de Toronto a également travaillé comme recherchiste, rédacteur, travailleur social, adjoint parlementaire et chroniqueur. Il vit à Toronto, en Ontario, mais est également propriétaire d'une terre en Nouvelle-Écosse.

Le rôle du poète du Parlement est de rédiger des œuvres de poésie, notamment pour des occasions importantes au Parlement. Il doit également parrainer des séances de lecture de poésie et conseiller le bibliothécaire parlementaire sur la collection de la Bibliothèque et les acquisitions en matière de culture.

Un comité de sélection propose aux présidents de la Chambre des communes et du Sénat une liste de candidatures. Le poète est tour à tour anglophone et francophone.

M. Clarke recevra un traitement annuel de 20 000 $ pour occuper cette fonction.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Livres

Arts