•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'endettement des gouvernements au Canada ne cesse de croître, selon l'Institut Fraser

Le taux d’endettement des Canadiens est à plus de 165 % de nos revenus bruts.

Le taux d’endettement des Canadiens est à plus de 165 % de nos revenus bruts.

Photo : iStock

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Une étude de l'Institut Fraser, un groupe de réflexion de Vancouver, indique que le niveau d'endettement des gouvernements, au Canada, ne cesse de croître. Il atteindra 1,3 trillion en 2015-2016, soit l'équivalent de 35 827$ pour chaque Canadien.

Rien que pour payer les intérêts de ces dettes, les gouvernemements - tant fédéral que provinciaux et municipaux - ont dépensé 60,8 milliards $ en 2014-2015, selon l'Institut, soit autant que sur l'éducation publique d'un bout à l'autre du pays.

Au niveau fédéral, le gouvernement dépense maintenant 9 % de ses revenus totaux sur le service de la dette, soit plus que ce qu'il verse en prestations d'assurance-emploi, selon l'Institut. La dette du gouvernement canadien devrait atteindre 692 milliards en 2015-2016.

Le service de la dette accapare aussi une part importante des revenus des provinces de l'Atlantique.

% des revenus consacrés au paiement des intérêts de la dette

  • N.-B.                8,2 %
  • N.-É.                8,8 %
  • Î.-P.-É.             7,7 %
  • T.-N.-L.           12,7 %

L'Institut Fraser estime que la persistance des déficits annuels dans pratiquement toutes les provinces, sept ans après la récession de 2008-2009, deviendrait particulièrement problématique si les taux d'intérêt se mettaient à augmenter, comme ils ont commencé à le faire aux États-Unis.

Les gouvernements devraient alors consacrer une part encore plus grande de leurs revenus au paiement des intérêts de leurs emprunts.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Acadie