•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Bye bye 2015 fait réagir

Une scène du Bye bye 2015

Une scène du Bye bye 2015

Photo : KOTV

Radio-Canada

Au début de chaque année, le sport national au Québec est de commenter le Bye bye. Les bons et les moins bons coups nourrissent les discussions, surtout sur les réseaux sociaux. L'émission de 2015 n'y échappe pas.

La nostalgie a inspiré le numéro d'ouverture, Je recycle parc, qui se déroule dans une reproduction du parc Jurassique. Pendant que l'équipe pénètre dans le fameux parc, une voix déclare : « 2015 nous a ramené Mission impossible, Terminator, Poltergeist, Star Wars et Jurassic Park, fait qu'on s'est dit qu'au Québec aussi, on avait le droit de recycler nos vieilles affaires. »

Dans le même numéro, Louis Morissette croise Gilles Duceppe et lance : « Moi qui pensais que le Bloc québécois était disparu en même temps que la rougeole. »

Parlant de récupération, le sketch suivant imite une publicité sur le recyclage. Éric Salvail est remplacé par Stephen Harper qui ne veut pas partir, mais qui finit dans le broyeur.

Après le compte à rebours de minuit, le chanteur Patrice Michaud revisite sa chanson Mécaniques générales pour faire un bilan de l'année

Bonne année 2016Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Bonne année 2016

Photo : KOTV

Louis Morissette a également souligné qu'il était impossible de laisser de côté l'affaire Joël Legendre. Ce dernier a été tenu à l'écart du Bye bye cette année. Il en est question lors du numéro d'ouverture et aussi lors d'un sketch qui s'inspire de l'un des films vedettes de l'été, Sens dessous dessus, et de l'émission dominicale de l'été animée par Pénélope McQuade et Jean-Luc Mongrain, dans lequel Joël Legendre donne aux animateurs une entrevue exclusive.

La folie Star Wars des dernières semaines a inspiré un sketch sur le premier ministre Justin Trudeau et son père. Pierre Elliott Trudeau est réapparu sous les traits de Patrice L'Ecuyer. Un rôle marquant que le comédien avait déjà tenu au début des années 90. Évidemment, le père et le fils s'engagent dans un combat, moins mémorable que l'original. Un numéro dans lequel Yoda ressemble étrangement à Jean Chrétien.

Certains ont fait leur entrée dans la famille du Bye bye en étant imités pour la première fois : Jean-Philippe Wauthier et ses cheveux, ainsi que Marilou de Trois fois par jour. Une habituée de l'émission de fin d'année, Céline Dion, en était absente cette année.

Deux personnalités qui ont marqué l'année 2015 ont aussi été très présentes : Justin Trudeau et Denis Coderre.

Normand Brathwaite était l'un des invités spéciaux, il a interprété François Bugingo.

L'an dernier, le Bye bye avait attiré 2 902 000 téléspectateurs lors de sa diffusion le 31 décembre. Une légère augmentation par rapport à l'année précédente. Le Bye bye 2015 est rediffusé le lendemain soir à 21 h sur les ondes d'ICI Radio-Canada Télé, précédé de la rétrospective de fin d'année d'Infoman à 20 h.

Une scène du Bye bye 2015Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Une scène du Bye bye 2015

Photo : KOTV

Sur Twitter, les réactions sont mitigées. Comme d'habitude, certains aiment, d'autres non. La majorité des commentaires sont positifs. Plusieurs soulignent le travail de Véronique Claveau qui est très présente pour sa deuxième participation.

Plusieurs émissions ont permis de faire le pont vers la nouvelle année, dont la traditionnelle revue de l'année d'Infoman qui a aussi fait parler. Stéphane Leclair souligne les moments phares de la soirée.

La revue des émissions de fin d'année de Stéphane Leclair

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Humour

Arts