•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Davantage de pistolets électriques pour les policiers de Chicago

Le maire de Chicago Rahm Emmanuel a annoncé une série de mesures pour réorganiser la façon dont les policiers agissent.

Le maire de Chicago Rahm Emmanuel a annoncé une série de mesures pour réorganiser la façon dont les policiers agissent.

Photo : Radio Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Chicago va doubler le nombre de ses policiers équipés de pistolets électriques à partir du 1er juin 2016, a annoncé le maire Rahm Emanuel mercredi après-midi.

M. Emanuel et le chef intérimaire de la police de Chicago, John Escalante, ont présenté lors d'une conférence de presse les modifications majeures qu'ils comptent appliquer pour changer la manière dont les agents réagissent aux incidents.

Entre autres, les policiers qui répondent à des appels de service seront entraînés à l'usage du pistolet électrique afin de pouvoir s'en servir à partir du 1er juin. Le maire Rahm Emanuel a ainsi annoncé que le nombre de pistolets Taser mis à la disponibilité des agents sera doublé, passant de 700 à 1400.

En ce moment, seuls 20 % des policiers ont accès à des pistolets électriques, selon le porte-parole du département de police, cité par CNN.

M. Emanuel a également signalé la mise en place d'une meilleure formation pour permettre aux policiers de distinguer « quand ils peuvent » et « quand ils doivent » utiliser leur arme. 

« L'emploi de la force doit être l'ultime option, et non pas le premier choix », explique le maire, qui avoue s'être inspiré des services de police de 15 villes, dont New York, Seattle et Portland, pour réorganiser son département de police.

Il faut rendre la relation entre les agents et les citoyens moins agressive et plus décontractée.

Une citation de :Rahm Emanuel, maire de Chicago

« Nos agents font un métier très difficile et dangereux. Ils mettent leurs vies en danger pour assurer notre sécurité. Mais comme nous, ils sont humains, ils font des erreurs. Et notre travail, c'est de réduire les chances d'erreurs », rajoute Rahm Emanuel.

Le but ultime de ses nouvelles mesures est de regagner la confiance des résidents envers leur police. 

L'annonce survient en effet alors que les policiers de Chicago sont fortement critiqués pour leur usage de la force. Une enquête fédérale a d'ailleurs été ouverte sur l'usage de la « force létale » et sur le respect de la discipline dans les rangs de la police de la troisième plus grande ville des États-Unis.

La diffusion, le mois dernier, d'une vidéo montrant l'agent Jason Van Dyke tirant à 16 reprises sur un adolescent noir a provoqué un tel tollé que le chef de la police s'est vu forcé à remettre sa démission.

Puis, le 26 décembre, des agents ont tué deux Noirs, un étudiant et une mère de famille, alors qu'ils intervenaient dans le cadre d'une affaire de violence familiale.

Avec les informations de Reuters, et Associated Press

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !