•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Yukon : partager l'information sur les avalanches sur les réseaux sociaux

Une équipe de l'Association des avalanches du Yukon examine le manteau de neige afin de déterminer les risques d'avalanches.

Une équipe de l'Association des avalanches du Yukon examine le manteau de neige afin de déterminer les risques d'avalanches.

Photo : Philippe Morin/Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'Association des avalanches du Yukon (YAA) encourage les amateurs d'arrière-pays à partager leurs observations sur les conditions en montagne sur les réseaux sociaux.

L'application pour téléphones intelligents Mountain Information Network, lancée en janvier dernier par Avalanche Canada, permet aux usagers de mettre en ligne l'état des conditions de ski et l'activité d'avalanches dans les secteurs qu'ils parcourent.

« On reconnait tous l'importance des réseaux sociaux pour obtenir de meilleures observations et de les partager avec tout le monde », indique le président de la YAA, Mike Smith.

L'application d'Avalanche Canada est un outil indispensable pour les Yukonnais, qui n'ont pas toujours accès aux prévisions d'avalanches, selon M. Smith. Les bulletins pour la région de White Pass, située à deux heures de route au sud de Whitehorse, seront seulement diffusées à partir du mois de mars pour des raisons de financement.

Accès facile aux observations

Le skieur David Morissette dans la région de White Pass, au sud de Whitehorse au Yukon.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le skieur David Morissette dans la région de White Pass, au sud de Whitehorse au Yukon.

Photo : David Morissette

David Morissette, un skieur de Whitehorse, lit régulièrement les rapports sur la sécurité des pistes publiés sur le site web d'Avalanche Canada avant de partir en montagne.

« Généralement, ça aide beaucoup. La plupart des observations sont claires et faciles à comprendre », dit-il.

M. Morissette souligne que ça ne prend que quelques minutes pour mettre en ligne de l'information, et encourage tous les amateurs d'arrière-pays à se servir de l'application pour s'informer sur la sécurité en montagne.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !