•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tourisme religieux en baisse en 2015

La porte sainte de la basilique-cathédrale Notre-Dame-de-Québec.

La porte sainte de la basilique-cathédrale Notre-Dame-de-Québec.

Radio-Canada

Le tourisme religieux a enregistré une baisse considérable en 2015 dans la région de la Capitale-Nationale par rapport à 2014, selon la Corporation du patrimoine et du tourisme religieux de Québec.

L'année dernière avait été une année exceptionnelle en raison de l'ouverture de la porte sainte, explique la porte-parole de la Corporation, Martina de Vries, qui note toutefois que 2015 a également été en baisse, mais légère cette fois, par rapport aux années précédentes.

« Probablement qu'on aurait continué [sur la lancée] si le plan initial que la porte sainte allait seulement rouvrir lors de la prochaine année sainte en 2025 [avait été maintenu]. Mais lorsqu'il y a eu l'annonce que la porte sainte allait rouvrir en 2016, on a eu plusieurs annulations en disant "bon ben on va revenir l'année prochaine!" », ajoute Martina de Vries.

L'objet sacré a été offert à Québec par le Vatican en novembre 2013 dans le cadre des célébrations du jubilé marquant le 350e anniversaire de la paroisse de Notre-Dame de Québec. Plus de 325 000 pèlerins l'ont franchi en 2014.

La porte sainte avait été scellée l'an dernier, elle devait rester close jusqu'en 2025, mais le pape François en a décidé autrement en décrétant une année sainte extraordinaire. L'année 2016 sera celle du Jubilé de la miséricorde.

« On s'attend à ce qu'en 2016 ça reparte du bon pied! s'exclame Martina de Vries. On a bon espoir. Peut-être pas autant que 2014, mais presque aussi bon! »
En 2014, l'achalandage avait fait un bon de 35 %. Plus de 1,2 million de visiteurs étaient passés par Québec pour faire du tourisme religieux.

La porte sainte restera ouverte jusqu'en novembre 2016. Les croyants qui n'avaient pas pu la franchir en 2014 auront donc une deuxième chance de le faire.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Croyances et religions