•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

50 cliniques offriront des traitements de fertilité gratuits

Une mère embrasse son bébé sur la joue

Une mère embrasse son bébé sur la joue

Photo : iStock / iStockphotos

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le gouvernement ontarien a dévoilé la liste des 50 cliniques de fertilité qui participeront à son nouveau programme de remboursement d'un premier cycle de fécondation in vitro.

Une grande partie du nord de la province, toutefois, ne sera desservie que par une clinique à Thunder Bay, déplore la députée du NPD France Gélinas.

Selon le gouvernement, 5000 couples pourront bénéficier du nouveau programme chaque année.

« En créant un programme de fertilité plus équitable et accessible, le gouvernement favorise les projets familiaux de ceux qui n'auraient pas la possibilité d'avoir des enfants autrement. »

— Une citation de  Eric Hoskins, ministre de la Santé

Toutefois, des centaines d'autres couples devront attendre d'avoir accès à des traitements de fertilité. Il reviendra aux praticiens de décider parmi leurs clients lesquels passeront les premiers; certains ont même évoqué l'idée d'une loterie face à ce choix très difficile.

Les couples qui ne seront pas choisis pourront attendre une autre année, ou payer eux-mêmes la facture de plusieurs milliers de dollars.

Fécondation in vitro
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Fécondation in vitro : doit-on établir une limite d’âge?

Comment fonctionne le programme?

  • Les femmes de moins de 43 ans sont admissibles, selon les conseils de leur médecin.
  • Les patients présentant des problèmes médicaux entraînant l'infertilité sont admissibles.
  • Les personnes célibataires ou les couples de même sexe sont aussi admissibles.
  • L'Ontario financera un seul cycle de fécondation in vitro par patiente, ainsi qu'un nombre illimité de tentatives d'inséminations artificielles.
  • Les patients ou leurs régimes privés d'assurance maladie devront payer le coût des médicaments liés à la fertilité et la conservation des embryons, notamment.

Selon le gouvernement, un couple sur six en Ontario est touché par l'infertilité à un moment de sa vie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ontario

En cours de chargement...