•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dennis Oland est reconnu coupable du meurtre de son père

Dennis Oland

Photo : La Presse canadienne / PC/Andrew Vaughan

Radio-Canada

Le jury vient de rendre un verdict de culpabilité dans le procès du Néo-Brunswickois Dennis Oland pour le meurtre de son père, l'homme d'affaires Richard Oland.

Le corps de Richard Oland a été découvert dans une mare de sang, dans son bureau de Saint-Jean, le 7 juillet 2011. Il avait de multiples blessures à la tête, au cou et aux mains. Il était âgé de 69 ans.

Dennis Oland, 47 ans, était accusé de meurtre non prémédité. Lorsque le jury a rendu son verdict, Oland, en larmes, s'est exclamé plusieurs fois « Oh non! Oh, mon Dieu! ». Sa femme et sa mère ont aussi fondu en larmes.

Déclaration de la famille Oland

« Nous sommes choqués et attristés par l'issue du procès. Notre foi en l'innocence de Dennis n'a jamais fléchie et la décision du jury n'a pas changé cette conviction. Nous discuterons maintenant de nos options avec l'équipe légale. Nous croyons sincèrement que justice sera rendue. Je suis extrêmement fière de mon fils Dennis qui continuera d'avoir notre amour et notre support dans les jours difficiles à venir. Nous remercions notre famille et nos amis pour leur amour et leur encouragement indéfectibles et demandons respectueusement que notre vie privée continue d'être respectée. » - Connie Oland, mère de Dennis Oland

« Le jury est arrivé à un verdict après plusieurs heures de délibération. Nos remerciements aux membres du jury pour leur considération de toute la preuve placée devant eux. Ils ont [accompli] leur tâche comme expliquée par le juge Walsh », a déclaré le procureur de la Couronne, Paul (P. J. ) Veniot.

Le chef du service policier de Saint-Jean, John Bates, affirme par voie de communiqué qu'il n'y a aucun gagnant à la suite de cette affaire. Il explique qu'un homme est mort et que la famille de ce dernier ressent une grande souffrance. Il ajoute qu'il n'a jamais douté de l'intégrité, des efforts et des talents des enquêteurs membres de son service malgré les critiques dont ils ont fait l'objet.

Oland sera de retour en cour le 11 février pour connaître sa peine. Dans le cas d'un meurtre non prémédité, la peine est automatiquement la prison à vie, sans possibilité de libération conditionnelle avant au moins dix ans.

Le procès s'est déroulé en Cour du Banc de la Reine, à Saint-Jean, au Nouveau-Brunswick. Ce procès criminel, qui a commencé le 16 septembre dernier, a été l'un des plus longs de l'histoire de la province. Au total, 47 personnes ont témoigné et 236 éléments de preuve ont été présentés en cour.

Dennis Oland

Dennis Oland (au centre) et des membres de sa famille arrivent au tribunal.

Photo : CBC

Fils unique, Dennis Oland était la dernière personne connue à avoir vu son père vivant, au bureau de ce dernier, la veille du jour où le corps a été découvert. Il a été arrêté le 12 novembre 2013, et accusé le lendemain.

En donnant ses instructions aux jurés, le juge a expliqué que la cause reposait largement sur des preuves circonstancielles. Il a insisté sur le fait qu'il ne devait subsister aucun doute dans leur esprit pour qu'ils rendent leur verdict.

Avec les informations de CBC, et CNW

Société