•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Traditions des Fêtes : des lutins « faits au Québec »

L'entreprise québécoise Les TrOnches produit des lutins depuis deux ans
L'entreprise québécoise Les TrOnches produit des lutins depuis deux ans. Photo: Les TrOnches
Radio-Canada

Ça fait maintenant quelques années que les lutins quittent le pôle Nord en décembre pour venir faire des mauvais coups dans nos maisons. Sommes-nous en train d'assister à la naissance d'une tradition ?

Un texte de Michelle RazaTwitterCourriel

L'engouement ne semble du moins pas avoir diminué, si l'on se fie aux ventes de l'entreprise de Drummondville Les TrOnches, dont les 500 lutins en peluche se sont envolés comme des petits pains chauds cette année.

La présidente et créatrice des TrOnches, Stéphanie Guilbeault, avait flairé la bonne affaire l'an dernier et décidé de produire 100 exemplaires de cette peluche de Noël.

Pour augmenter la production en 2015, son entreprise a présenté un projet sur le site Ulule, une plateforme de sociofinancement : le succès a été immédiat. « On voulait avoir 5000 $ de sociofinancement et finalement, on a eu 14 000 $ », relate Stéphanie Guilbeault. 

500 lutins, en plus de toutes les autres peluches que l'on a produites, pour nous, c'est incroyable.

Stéphanie Guilbeault, présidente et créatrice des TrOnches

Les stocks de lutins ont été épuisés longtemps avant le début du mois de décembre.

Le lutin de l'entreprise de Drummondville est différent des autres : au lieu de jouer de mauvais tours, il dort avec les enfants et communique directement leurs souhaits au père Noël. « En tant que maman, je n'avais pas envie que mes lutins deviennent une autre source de pression pour les parents, qui en font déjà tellement », explique Stéphanie Guilbeault.

Le succès aux caisses de ce lutin nouveau genre en cache un autre pour la jeune entrepreneure, qui a décidé de garder au Québec la production de ses jouets, et ce, malgré une offre alléchante qui lui avait été faite à la suite de son passage fructueux à l'émission Dans l'œil du dragon.

La PME de Stéphanie Guilbeault emploie maintenant une chef-couturière et embauchera trois autres couturières à compter de janvier. Depuis sa création, elle est passée de 17 à 65 points de vente au Québec, au Nouveau-Brunswick et même en France!

Les TrOnches planchent maintenant sur un projet de websérie et un nouveau site web.

Une tradition née d'un livre

L'arrivée des lutins dans les maisons nord-américaines coïncide avec la parution du livre The Elf on the Shelf : A Christmas Tradition, paru en 2005 aux États-Unis et vendu à plusieurs millions d'exemplaires. Ce livre illustré pour enfants était accompagné d'une poupée du personnage principal de l'histoire, un lutin qui passait le mois de décembre dans une famille avant de rentrer au pôle Nord.

Art de vivre