•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Anesthésistes : Gaétan Barrette fera une exception pour Ville-Marie

Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, de passage au Témiscamingue

Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, de passage au Témiscamingue

Photo : ICI Radio-Canada / Angie Landry

Radio-Canada

Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, a profité de son passage au Témiscamingue pour rectifier le tir en ce qui a trait à la situation des anesthésistes à Ville-Marie. Gaétan Barrette a tenu à souligner que le manque d'anesthésistes est un problème à l'échelle du Québec.

Avec les informations d’Angie Landry TwitterCourriel

Gaétan Barrette estime que la situation à Ville-Marie est particulière. « Comprenez bien qu'actuellement il y a une problématique qui n'est pas « d'anesthésistes » comme telle, mais bien de revenus comme anesthésistes. Et qu'à bien des égards, vous vous faites prendre en otage. Les individus qui, actuellement, posent les gestes qu'ils posent, que je trouve répréhensibles, ils feront leur examen de conscience. Ils reviendront dans le rang, si ce n'est pas eux, il y en aura d'autres », croit le ministre de la Santé.

Le ministre Barrette a pu s'entretenir avec la directrice des services professionnels du Centre intégré de santé et des services sociaux à Ville-Marie, la Dre Annie Léger. Il a précisé que le recrutement des anesthésistes à Ville-Marie est difficile parce qu'il présente élément technique particulier. Gaétan Barrette n'a pas voulu entrer dans les détails de cet élément, mais il a précisé que la façon dont l'attribution des incitatifs est faite sera modifiée. Une règle sera mise en place dès aujourd'hui pour améliorer la situation à Ville-Marie.

« Je vais changer certaines règles pour l'attribution de certains incitatifs, parce qu'on m'a exposé une problématique que je ne connaissais pas. Je ne peux pas tout savoir. Les règles qui sont en place sont des règles qui sont uniformes dans le Québec. L'aménagement que je fais est spécifique à Ville-Marie », assure le Dr Barrette.

Le président directeur général du CISSSAT, Jacques Boissonneault, n'a pu confirmer si des anesthésistes allaient couvrir la période du 4 au 8 janvier 2016. Il a toutefois tenu à assurer la population qu'il travaillait toujours à ce dossier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Abitibi–Témiscamingue

Société