•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un homme arrêté dans le cadre de l'enquête sur les attentats du 13 novembre à Paris

Chargement de l’image

Policiers et soldats lors de l'attaque contre le bataclan, à Paris

Photo :  Christian Hartmann / Reuters

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Depuis la série d'attentats du 13 novembre à Paris et l'instauration de l'état d'urgence, des centaines de perquisitions ont été effectuées, mais sans résultat probant pour le moment.

La police a toutefois annoncé lundi l'arrestation d'un homme de 29 ans dans la banlieue parisienne, qui a été placé en garde à vue.

Selon une source judiciaire, citée par l'AFP, le suspect intéresse les policiers en raison d'éventuels liens avec un homme soupçonné de s'être rendu en Syrie, lui-même susceptible d'intéresser les enquêteurs des attentats du 13 novembre.

Les policiers ont arrêté jusqu'à présent deux hommes qui ont fourni le logement à Abdelhamid Abaaoud, mais ils ne semblent pas mis en cause dans l'organisation des attentats.

En revanche, la police belge a arrêté et incarcéré huit personnes d'intérêt dans l'enquête. Un Belge, qui aurait pu participer au repérage des cibles des attentats, avait été arrêté en Turquie.

L'enquête française a permis d'identifier six des neuf assaillants du stade de France, de la salle de concert du Bataclan et des bars et restaurants du centre parisien. Il s'agit de cinq Français et d'Abdelhamid Abaaoud, inspirateur de plusieurs attentats ou projets d'attaques en Europe.

Les policiers n'ont toujours pas identifié deux des trois kamikazes du stade de France et l'homme qui a participé aux tueries contre les terrasses parisiennes, avant de mourir en kamikaze aux côtés d'Abaaoud lors de l'assaut policier mené le 18 novembre à Saint-Denis.

Salah Abdeslam, un Français de 26 ans, soupçonné d'avoir eu au moins un rôle clé de logisticien, et qui est visé par un mandat d'arrêt international, est toujours en fuite.

Du nouveau dans l'enquête sur les attentats du 7 janvier

Chargement de l’image
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des policiers devant l'Hyper Cacher, l'épicerie attaquée par Amedy Coulibaly en janvier 2015

Photo : Yves Herman / Reuters

La police a arrêté Claude Hermant, figure de l'extrême droite du nord de la France, et son épouse Aurore Hermant-Joly dans le cadre de l'enquête portant sur les attentats contre Charlie Hebdo et le marché Hyper Cacher, le 7 janvier dernier à Paris.

L'épouse de Claude Hermant est la gérante de la société par laquelle avaient transité des armes que possédait Amedy Coulibaly, l'auteur de l'attaque contre l'Hyper Cacher.

Le couple est soupçonné d'être impliqué dans le réseau qui a fourni des armes au terroriste.

Attentats terroristes à Paris
Avec les informations de liberation.fr, et RFI

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !