•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Carey Price remporte le Lou-Marsh

Carey Price

Carey Price

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Carey Price succède à Kaillie Humphries et remporte le trophée Lou Marsh pour l'année 2015, remis annuellement à l'athlète par excellence au Canada.

Lors d'une brève conférence de presse mardi après-midi, le gardien de but numéro un du Tricolore s'est dit honoré d'avoir été en compétition avec d'autres grands athlètes canadiens.

« C'est très spécial pour moi », a dit Price, qui devient le troisième joueur du Bleu-blanc-rouge à recevoir pareil honneur après Guy Lafleur (1977) et Maurice Richard (1957). 

C'est la première fois que ce trophée est remis à un gardien de but.

La patineuse Barabara Ann Scott (3), la skieuse Nancy Green (2), le sprinteur Ben Johnson (2), les joueurs de hockey Wayne Gretzky (3) et Sidney Crosby (2) et le pilote Jacques Villeneuve (2) ont reçu le trophée Lou-Marsh plus d'une fois.

C'est la 13e fois depuis l'instauration du trophée Lou-Marsh en 1936 qu'un joueur de hockey met la main sur cet honneur. Le dernier à l'avoir reçu a été Sidney Crosby en 2009.

Année faste en honneurs

Il s'agit d'un honneur additionnel pour Price.

La vedette du Canadien est devenue en juin le deuxième gardien dans l'histoire de la LNH à gagner les trophées Hart (joueur le plus utile), Vézina (gardien par excellence) et Ted-Lindsay (joueur le plus utile selon l'Association des joueurs) au cours de la même saison.

En plus de partager le trophée William-Jennings pour avoir accordé le moins de buts en saison, le gardien du CH a réalisé un record d'équipe avec 44 victoires en 2014-2015, abaissant la marque précédente de 42 que partageait Ken Dryden et Jacques Plante.

Le point sur sa blessure

Par ailleurs, Price a fait savoir que sa convalescence se poursuit normalement au sujet de sa blessure au bas du corps, qui le tient à l'écart du jeu.

« Je me sens bien [...] Je fais les progrès que j'étais censé faire », a-t-il affirmé.

« Mon but est de guérir. Le temps guérit toutes les blessures », a ajouté le gardien numéro un du Tricolore au sujet de sa blessure, qui le contraint à l'inactivité pour au moins six semaines.

Le numéro 31 a de nouveau précisé qu'il n'aura pas à subir d'intervention chirurgicale.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !