•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un monument national à la mémoire des victimes des pensionnats autochtones

La Couverture des témoins est une grande installation artistique créée à partir de centaines d’objets récupérés auprès de pensionnats, d’Églises, de bâtiments gouvernementaux et d’autres structures d’un bout à l’autre du Canada.
La Couverture des témoins est une grande installation artistique créée à partir de centaines d’objets récupérés auprès de pensionnats, d’Églises, de bâtiments gouvernementaux et d’autres structures d’un bout à l’autre du Canada. Photo: ICI Radio-Canada
Radio-Canada

Le Musée canadien pour les droits de la personne de Winnipeg accueille une installation artistique que l'auteur qualifie de monument national pour reconnaître les atrocités de l'époque des pensionnats autochtones.

L'artiste Carey Newman, originaire de l'île de Vancouver, a visité 77 collectivités pour recueillir les 887 morceaux d'histoire nécessaires à la création de son oeuvre intitulée La Couverture des témoins. Le résultat est une « courtepointe » d'artéfacts qui mesure 12 mètres.

Cette chaussure d'enfant a été découverte sur les lieux du pensionnat autochtone de Carcross au Yukon.Cette chaussure d'enfant a été découverte sur les lieux du pensionnat autochtone de Carcross au Yukon. Photo : ICI Radio-Canada

« Les articles viennent de partout au Canada, principalement des lieux où se trouvaient les pensionnats autochtones et de survivants », explique Carey Newman, tout en notant que certaines pièces proviennent d'édifices gouvernementaux, d'églises et de structures traditionnelles.

Parmi les objets utilisés pour créer l'installation, on trouve une chaussure d'enfant, des artéfacts religieux et des photographies.

Des tresses de Marion et Ellen Newman, les soeurs de l'artiste, font partie de l'exposition.Des tresses de Marion et Ellen Newman, les soeurs de l'artiste, font partie de l'exposition. Photo : MCDP/Jessica Sigurdson

On y trouve aussi des nattes de cheveux pour rappeler que les enfants qui ont fréquenté les pensionnats étaient obligés de couper leurs cheveux, une expérience traumatisante pour bon nombre d'enfants autochtones parce que leurs longs cheveux étaient une partie intrinsèque de leur identité culturelle.

Certains objets sont plus difficiles à voir et ce n'est pas évident de se réconcilier avec ces images dans notre esprit, mais ils racontent tous une partie de l'histoire

Carey Newman, artiste et créateur de La Couverture des témoins

« Pour moi, c'était important de raconter cette histoire, poursuit Carey Newman. De prendre chaque item et chaque histoire qui l'accompagne et de les présenter de manière aussi honnête et directe que possible. »

La Couverture des témoins sera en montre au Musée canadien pour les droits de la personne jusqu'au 26 juin 2016.

Alberta

Autochtones