•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La survie du costumier de Radio-Canada est assurée

Photo: Audrey Bourget
Radio-Canada

Les 90 000 vêtements et accessoires du costumier de Radio-Canada, fermé depuis le 31 mars, seront gérés par une entreprise d'économie sociale et entreposés dans l'édifice Gaston-Miron à Montréal.

Le Grand Costumier mettra sa collection, une des plus importantes en Amérique du Nord, au service des productions télévisuelles, théâtrales et cinématographiques.

Une initiative de la CDEC Centre-Sud / Plateau Mont-Royal, de Culture Montréal et d'un regroupement de producteurs, Le Grand Costumier, qui ouvrira ses portes en avril 2016, est également soutenu par le gouvernement du Québec et la Ville de Montréal.

Trois maisons de productions québécoises, KOTV, Fairplay et Salvail et Co ont également contribué financièrement à la naissance du Grand Costumier.

« C'était très émouvant pour moi de recevoir un appel de Diane Lavoie, designer de costumes. On s'est dit : "est-ce qu'on peut faire quelque chose pour le costumier? Peut-on brasser quelque chose, peut-on allumer une flamme?"

L'animateur et producteur Éric Salvail (Chez Salvail et CO)

Des milliers de vêtements et d'accessoires seront numérisés au cours des prochains et rendus accessibles sur une plateforme numérique destinée aux producteurs locaux et internationaux.

« La nouvelle structure vient démocratiser le costumier, explique Louis-Philippe Drolet, bras droit de Louis Morissette chez KOTV. J'ai l'impression qu'il y a des gens qui pensaient que ce costumier ne leur était peut-être pas accessible et pour qui il va le devenir. »

Une petite partie de la collection de masquesUne petite partie de la collection de masques Photo : Audrey Bourget

En plus d'assurer l'avenir de la collection, la présidente du conseil d'administration du Grand Costumier, Ginette Petit, souhaite poursuivre son développement.

« Notre intention n'est pas uniquement de préserver la collection du costumier de Radio-Canada, mais de la bonifier et de développer de nouveaux créneaux de marché qui contribueront à la viabilité économique de l'entreprise et au rayonnement de Montréal. Nous entendons d'ailleurs créer des occasions d'affaires avec l'industrie florissante des tournages internationaux. »

En octobre 2014, Radio-Canada avait annoncé la fermeture de l'entrepôt du costumier au moment où elle procédait à l'abolition de plusieurs centaines de postes. Puis, en avril dernier, le diffuseur public a conclu une entente avec les Musées de la civilisation de Québec afin de leur céder 143 costumes patrimoniaux, notamment ceux de Bobino, de Fanfreluche, des Belles histoires des pays d'en haut et de La soirée du hockey.

Pour Louis Lalande, vice-président principal de Radio-Canada, cette annonce permet d'atteindre l'objectif fixé par le diffuseur public il y a plus d'un an.

« Nous pourrons ainsi assurer la pérennité des milliers de vêtements et accessoires que Radio-Canada cède gratuitement à la nouvelle entreprise. Je suis confiant que Le Grand Costumier saura donner une deuxième vie à l'imposante collection cumulée au cours des 60 dernières années, et ce, au bénéfice de toute l'industrie de création artistique. »

Une nouvelle maison pour le costumier

L'Édifice Gaston-Miron à MontréalL'Édifice Gaston-Miron à Montréal Photo : Radio-Canada

Les 90 000 vêtements et accessoires du costumier de Radio-Canada déménageront au cours des prochains mois dans leur nouvelle demeure, située sur la rue Sherbrooke à Montréal.

Conçu par l'architecte montréalais Eugène Payette, l'édifice Gaston-Miron, anciennement la Bibliothèque centrale de Montréal, est situé face au parc La Fontaine.

Après la fermeture de la bibliothèque en mars 2005, d'importants travaux de rénovation y ont été entrepris. Le Conseil des arts de Montréal et le Conseil du patrimoine de Montréal y ont élu domicile au début de 2009.

Grand Montréal

Arts