•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Courir 100 km en 3 jours pour lutter contre le cancer

Catherine Gaboury, 25 ans, veut parcourir 100 kilomètres en 3 jours au profit de la lutte contre le cancer

Catherine Gaboury, 25 ans, veut parcourir 100 kilomètres en 3 jours au profit de la lutte contre le cancer

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Après que le cancer eût emporté deux jeunes femmes de son entourage, Catherine Gaboury a senti le besoin de relever un défi pour lutter contre le cancer : « Au lieu de faire un souper spaghetti ou un lave-auto, j'ai décidé de courir une longue distance ».

Son défi, sera de parcourir 100 kilomètres à la course à pied en Mauricie, en 3 jours seulement. Son horizon? Mai 2016. Pourtant, Catherine Gaboury n'a jamais couru de longue distance. C'est la mort de Mélissa Gagnon, 34 ans, et de Mélissa Caron-Dupuis, 29 ans, qui lui a donné l'élan nécessaire.

« J'ai toujours voulu faire une longue distance à la course. Je n'avais jamais eu l'occasion d'en faire, puis je me suis dit, c'est le temps ou jamais », raconte-t-elle.

La jeune femme de 25 ans, originaire de Sainte-Anne-de-la-Pérade et mère de deux enfants, espère amasser au moins 1500 $ pour la cause de la lutte contre le cancer, ayant vu mourir de cette maladie deux jeunes femmes auxquelles elle s'identifiait.

Les deux étaient mères. Les deux étaient [...] dans mon entourage élargi. Les deux étaient jeunes, quand même.

Catherine Gaboury

Pour relever son défi, Catherine Gaboury a décidé de se soumettre à un rigoureux entraînement qui l'amène à fouler le sol quatre fois par semaine. S'il faut parfois une bonne dose de motivation pour oser sortir les chaussures de course du placard, Catherine Gaboury trouve toujours l'inspiration chez celles qui sont disparues.

« On met les souliers puis on sort, on n'a pas le choix! Les gens qui ont le cancer, ils n'ont pas le choix d'aller à leur traitement, beau temps, mauvais temps. Si ça ne leur tente pas, ils y vont quand même, donc c'est ce que je fais », illustre-t-elle.

[Les gens qui combattent le cancer] se dépassent physiquement et mentalement, donc c'est un peu ce que je vais créer dans les prochains mois, à mon tour.

Catherine Gaboury

Outre l'entraînement, son défi exige une logistique de publicisation. Afin de faire connaître sa cause, elle a fait imprimer une centaine d'affiches qui seront installées dans plusieurs commerces et elle a créé une page Facebook intitulée « Une cause, un défi ».

La somme que Catherine Gaboury amassera, le printemps prochain, servira à financer la recherche sur le cancer.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !