•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Québec accueille son premier contingent de réfugiés syriens

Le compte-rendu de Louis-Philippe Ouimet
Radio-Canada

Après Toronto jeudi, un premier contingent de réfugiés syriens est arrivé à Montréal. L'avion s'est posé à l'aéroport Montréal-Trudeau à 20 h 21. Ils étaient 161 Syriens, dont plus de 40 enfants, à fouler le sol du Québec pour la première fois.

De nombreux Syriens de Montréal sont venus accueillir leur proches. Michel Kanou se réjouit de rencontrer un de ses cousins qu'il n'a encore jamais vu. « J'ai hâte de le voir et de le prendre dans mes bras », dit-il.

« C'est le cadeau de Noël que le Canada a à nous offrir », dit un Nicolas Altawil, qui hébergera son beau-frère venu de Damas. « Ça me fait mal au cœur de voir ça, il y a beaucoup d'innocents qui ont perdu tous leurs biens. », ajoute sa fille, au sujet de la situation dans son pays natal.

C'est très difficile pour les Syriens, mais les Canadiens sont très gentils.

Neven Isshak, Syrienne établie au Canada depuis 10 mois

Les réfugiés arrivés samedi soir sont tous parrainés par des groupes privés. Leur accueil a été réglé au quart de tour. Rien n'a été laissé au hasard. « On connaît les groupes d'âge, s'ils ont besoin de francisation, d'un interprète, de soins médicaux, etc. », a expliqué le ministre de la Sécurité publique par intérim, Pierre Moreau, en entrevue à Radio-Canada.

À leur arrivée, les réfugiés ont été dirigés vers un centre de bienvenue où ils ont subi un examen médical, puis ils ont reçu des vêtements d'hiver, un numéro d'assurance sociale, une carte d'assurance-maladie et un exemplaire de la Charte canadienne des droits et libertés.

Des 161 réfugiés arrivés à Montréal, tous s'installeront au Québec, soit à Montréal, Laval et Sherbrooke, sauf un qui se dirigera vers l'Île-du-Prince-Édouard.

Raffi, 10 ans, essaie des bottes d'hiver en compagnie du maire de Montréal, Denis Coderre, à son arrivée au Canada.Raffi, 10 ans, essaie des bottes d'hiver en compagnie du maire de Montréal, Denis Coderre, à son arrivée au Canada. Photo : PC / Paul Chiasson

Le premier ministre Philippe Couillard s'est rendu à l'aéroport Montréal-Trudeau, à l'instar du premier ministre fédéral Justin Trudeau qui s'est déplacé à l'aéroport Pearson de Toronto jeudi. Il a invité la population à faire preuve d'empathie envers ces nouveaux venus. « Mettez-vous à leur place, essayez d'imaginer ce qu'ils ont vu », a-t-il déclaré.

« Ça me rend excessivement fier qu'on soit capable comme peuple de retourner une situation tragique, horrible comme celles que ces gens fuient et de leur montrer le visage de la liberté, le visage de l'accueil et le visage de la véritable fraternité humaine », a ajouté M. Couillard. 

Plusieurs ministres provinciaux et fédéraux étaient sur place pour accueillir les réfugiés, dont le ministre des Affaires Municipales Pierre Moreau, la ministre de l'Immigration Kathleen Weil, le ministre des Finances Carlos Leitao, le ministre fédéral de l'Immigration John McCallum, le ministre des Affaires étrangères Stéphane Dion, la ministre du Patrimoine Mélanie Joly, ainsi que le maire de Montréal Denis Coderre.

Plusieurs organismes ont été mis à contribution pour répondre aux besoins essentiels de ces réfugiés.

La Croix-Rouge canadienne a mobilisé une quarantaine de bénévoles à temps plein pour les trois prochains mois. L'organisme a une grande expertise dans ce domaine puisqu'il s'occupe des réfugiés syriens qui sont dans des camps de fortune en Jordanie et au Liban notamment.

L'organisme a aussi créé un fonds spécifique dédié à l'aide aux réfugiés. Elle sollicite les dons de la population. Jusqu'à présent, 1,3 million de dollars ont été recueillis.

Au total, plus de 25 000 réfugiés syriens arriveront au Canada d'ici la fin de février.

La jeune réfugiée Laila retrouve son oncle au Canada. Ils ne s'étaient pas vu depuis huit ans.La jeune réfugiée Laila retrouve son oncle au Canada. Ils ne s'étaient pas vu depuis huit ans. Photo : PC / Paul Chiasson
Vana, 11 ans, arrive au centre de bienvenue à Montréal le 12 décembre 2015.Vana, 11 ans, arrive au centre de bienvenue à Montréal. Photo : Christinne Muschi / Reuters
Avec les informations de La Presse canadienne

Société