•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ottawa rétablira la couverture des soins de santé pour les réfugiés

Les réfugiés syriens sont arrivés dans une aérogare aménagée pour eux à l'aéroport Pearson de Toronto.

Les réfugiés syriens sont arrivés dans une aérogare aménagée pour eux à l'aéroport Pearson de Toronto.

Photo : La Presse canadienne / Nathan Denette

La Presse canadienne

Le gouvernement fédéral est prêt à remettre en place les prestations de soins de santé pour les réfugiés, qui avaient été coupées par les conservateurs il y a quelques années.

La ministre de la Santé, Jane Philpott, a indiqué qu'une annonce sur l'annulation des coupes était imminente et que, dans l'intervalle, les besoins en matière de santé des réfugiés syriens seraient couverts.

Avant 2012, quiconque en attente du statut de réfugié était couvert par l'assurance gouvernementale pour les coûts des soins de santé, y compris les soins dentaires, oculaires et les médicaments, jusqu'à ce que sa demande soit traitée et qu'il bénéficie de la couverture provinciale.

Mais en juin 2012, le gouvernement conservateur a considérablement restreint cette couverture.

Les conservateurs ont même contesté une décision de la Cour fédérale, qui affirmait que les changements apportés étaient inconstitutionnels.

Ils ont cependant réinstauré quelques prestations pour se plier à la décision de la Cour.

Aider les réfugiés à se sentir les bienvenus

Par ailleurs, le ministre fédéral de l'Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté est persuadé que le Canada atteindra son objectif d'accueillir 10 000 Syriens d'ici la fin de l'année, soit dans trois semaines.

Quelques heures après l'atterrissage à Toronto d'un premier appareil militaire transportant 163 Syriens, John McCallum a laissé entendre, vendredi matin, que des dizaines d'autres avions arriveront au Canada au cours des prochaines semaines.

Le ministre de l'Immigration a encouragé les Canadiens à faire ce qu'ils peuvent, selon leurs moyens, pour aider les réfugiés à se sentir bienvenus au pays. Pour M. McCallum, l'accueil des réfugiés est un projet national avant tout.

Le premier contingent de réfugiés syriens à destination du Québec doit arriver samedi à l'aéroport de Montréal, lui aussi par avion militaire. Les avions commerciaux nolisés devraient prendre ensuite le relais.

Politique