•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les réfugiés syriens auront accès gratuitement à des concerts et à des expositions

Des réfugiés syriens à Beyrouth, au Liban, avant leur départ pour le Canada, le 9 décembre

Des réfugiés syriens à Beyrouth, au Liban, avant leur départ pour le Canada, le 9 décembre

Photo : Handout / Reuters

Radio-Canada

Le Conseil des arts du Canada et la Financière Sun Life offriront aux réfugiés syriens l'accès à des spectacles, à des expositions et à des événements artistiques dans leur communauté à compter d'avril 2016.

Le Conseil des arts, financé par Ottawa, versera 150 000 $ pour cette initiative. La Sun Life contribuera quant à elle à hauteur de 50 000 $.

L'annonce vise à appuyer les efforts déployés pour accueillir les réfugiés syriens nouvellement arrivés au Canada et aider à leur intégration.

Les partenaires du projet insistent d'ailleurs sur l'importance de l'intégration par la culture.

« Nous savons que les arts et la culture peuvent être un refuge, une célébration de la diversité, ainsi qu'une source d'inspiration et de solidarité », soutient Simon Brault, le directeur et chef de la direction du Conseil des arts du Canada.

« Voici le message que nous voulons transmettre aux nouveaux arrivants au nom de la communauté artistique : "Bienvenue, nous sommes heureux de vous accueillir dans nos communautés, nous vous invitons dans nos espaces, à nos spectacles et à nos événements dès que vous le voudrez" », poursuit M. Brault.

Isabelle Hudon, de la Sun Life, abonde dans le même sens. « Nous croyons que l'intégration à une nouvelle terre d'accueil passe aussi par la découverte de la culture locale et la rencontre de l'autre, et que les lieux culturels sont des endroits privilégiés pour leur permettre de faire les deux. »

Des précisions sur l'initiative seront diffusées en mars 2016, ainsi qu'une liste de collaborateurs qui y prendront part.

Un toit, un emploi et l'accès à la culture

En entrevue à Radio-Canada, la ministre du Patrimoine, Mélanie Joly, a rappelé que les priorités, en ce qui a trait aux réfugiés, sont de leur assurer l'accès à un logement et l'aide à l'emploi.

Dans un deuxième temps, l'accès à la culture et aux arts va faciliter leur inclusion et leur développement social.

Lorsqu'ils arrivent au Canada, les réfugiés syriens reçoivent une trousse contenant des livres pour enfants en anglais et en français, une copie de la Charte canadienne des droits et libertés en anglais, en français et en arabe, ainsi que des courts métrages de l'Office national du film, précise la ministre du Patrimoine, Mélanie Joly.

Il s'agit d'une « série de moyens pour, à terme, faire en sorte que les réfugiés se sentent bien accueillis et intégrés et en contact avec la culture » canadienne, explique-t-elle.

Mme Joly assure que son gouvernement est bien conscient que beaucoup d'attention est accordée en ce moment aux réfugiés syriens, mais elle ne croit pas que cela nuise aux autres réfugiés.

« On est conscient de ça [au gouvernement]. Mon collègue John McCallum a soulevé la question en Chambre hier. Mais il n'y a pas de délai occasionné [aux autres réfugiés] à cause des 25 000 réfugiés syriens », soutient-elle.

Selon elle, le Canada a une forte capacité d'intégration. On constate « une forte résilience de notre société », dit-elle. « C'est important d'envoyer des messages positifs pour contrer les effets pervers », qui pourraient être occasionnés par le plan d'accueil des réfugiés syriens.

Société