•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La tour Trump de Vancouver gardera son nom

Image de la future tour Trump à Vancouver.

Image de la future tour Trump à Vancouver.

Photo : trumpvancouver.com

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le promoteur de la future tour Trump au centre-ville de Vancouver a laissé entendre que l'édifice gardera le nom du magnat de l'immobilier américain, malgré la sortie médiatisée d'un urbaniste qui proposait de la débaptiser.

Pour Joo Kim Tiah, président de Holborn Group, qui développe la future tour, « le point de vue et les opinions de Donald Trump n'appartiennent qu'à lui et font partie de sa campagne politique », dans le cadre de la course à l'investiture républicaine pour les prochaines élections présidentielles américaines.

Cette déclaration survient quelques jours après la proposition de l'urbaniste vancouvérois Brent Toderian de débaptiser la future tour Trump après des propos jugés choquants du milliardaire américain. Celui-ci a récemment déclaré qu'il souhaitait « l'arrêt total et complet de l'entrée des musulmans aux États-Unis », jusqu'à nouvel ordre.

« Je sais que la décision revient aux promoteurs, mais les Vancouverois ont le droit de dire haut et fort qu'ils ne veulent pas d'une tour Trump. Son nom et sa marque n'ont aucune place au Canada et dans une ville comme Vancouver », avait argumenté Brent Toderian.

« Obligations contractuelles envers la société Trump »

Mais du côté de Holborn Group, on rétorque que la compagnie a « des obligations contractuelles envers la société Trump, envers les banquiers, les acheteurs et les différents partenaires d'affaires. Ces contrats juridiquement contraignants ne peuvent pas être altérés ».

Le président Joo Kim Tiah rappelle que Holborn est un groupe privé établi à Vancouver et il estime donc ne pas avoir à commenter les affaires politiques, qu'elles soient locales ou étrangères.

« Notre compagnie apprécie le multiculturalisme britanno-colombien et continuera son soutien à long terme pour les agences de services sociaux multiculturels comme SUCCESS, dont le mandat est de renforcer la diversité de la province », défend le dirigeant qui précise que Holborn soutient également la fondation de la police de Vancouver ou encore celle de l'Hôpital St Paul.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !