•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Veyre et Fortin plus près des Olympiques

Ariane-Fortin
Radio-Canada

Caroline Veyre et Ariane Fortin se joignent à Mandy Bujold dans la course aux billets pour les Jeux olympiques de Rio. Jeudi soir, à Montréal, Veyre et Fortin ont remporté leur combat respectif en finale des sélections canadiennes. 

Un texte de Jean-Patrick BalleuxTwitterCourriel

Chez les 75 kg, Fortin a trimé dur pour avoir le dessus sur Alison Greey. C'est un duel inédit depuis que l'Ontarienne a éliminé Mary Spencer, mardi, en demi-finale. Spencer avait battu Fortin dans la controverse en 2012 pour devenir la première Canadienne à représenter le pays en boxe féminine aux Jeux de Londres.

Fortin n'avait jamais défié Greey, qui boxe chez les 81 kg habituellement et dont la taille et la portée ont fait passer Fortin pour une naine. Greey a décidé de descendre de catégorie parce que la sienne n'est pas olympique.

Le directeur de la haute performance à Boxe Canada, Daniel Trépanier, la dit explosive et imprévisible. Sans doute en raison de son manque de technique et d'expérience, par rapport au palmarès de la Québécoise. Une donnée qui a causé quelques maux de tête à Fortin, championne du monde en 2008 et 2009 et médaillée de bronze aux récents Jeux panaméricains.

Au final, Fortin l'a emporté après quatre rondes de deux minutes par décision unanime des juges. Le rêve olympique pourra continuer cette fois...

« Le piège était de tomber près d'elle et d'être prise entre ses bras, parce que c'est une fille qui accroche beaucoup. J'ai su éviter ça et, en même temps, profiter de son manque technique en défense, a confié la boxeuse née à Lévis. La pression vient définitivement de retomber après cette première étape, et je vais me permettre un verre de rouge à Noël! »

Veyre heureuse aussi

Chez les 60 kg, Veyre, la championne panaméricaine en titre, avait aussi ses ambitions olympiques. La Française naturalisée canadienne après son arrivée au pays en 2003 a fait un pas de plus vers le pays d'origine de sa maman, le Brésil. Lors des sélections nationales, Veyre a battu la Québécoise Sabrina Aubin-Boucher en quatre rondes par décision unanime des juges.

Plus grande et visiblement plus forte physiquement, Veyre a souvent emprisonné sa rivale dans les coins et dans les câbles. Mais Aubin-Boucher ne lui a jamais rien concédé. Les deux bonnes amies qui s'entraînent et qui voyagent ensemble en étaient à leur 9e duel. Chacune avait remporté 4 combats auparavant. 

« Je suis restée concentrée et j'ai gardé mon plan de match durant tout le combat », a indiqué Veyre à la suite de sa victoire. Une semaine de vacances l'attend, avant de reprendre sa préparation en vue des sélections continentales.  

Chez les 64 kg, Arthur Biyarslanov n'a fait qu'une bouchée du Terre-Neuvien Brandon Leaman. Le « Loup tchétchène », surnom donné par son père alors qu'il vivait encore en Russie il y a 10 ans, a remporté son combat par décision unanime des juges. « J'étais venu ici pour gagner », a déclaré le premier Canadien en 40 ans à gagner l'or aux Jeux panaméricains de Toronto.

Rappelons que les champions des 13 catégories à l'issue des sélections canadiennes auront une chance de se présenter aux qualifications continentales à Buenos Aires du 8 au 20 mars. Si l'athlète ne termine pas dans le top 2 ou 3 en Argentine, sa dernière occasion d'obtenir un billet pour Rio sera de conclure les mondiaux dans le top 4.

Autres combats

  • 52 kg : Thomas Bulmenfeld (QC) bat Evan Gillard (ON)
  • 60 kg : David Gauthier (QC) bat Rodolfo Velasquez (ON)
  • 64 kg : Arthur Biyarslanov (ON) bat Brandon Leaman (T.-N.-L.)
  • 69 kg : Sasan Haghighat-Joo (C.-B.) bat Josh Cameron (ON) par décision partagée
  • 75 kg : Samir El Mais (ON) bat Paul Rasmussen (ON)

Boxe

Sports