•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les tribunaux bilingues de Saint-Boniface déménagent

Le Centre des services bilingues est situé au Centre La Vérendrye sur la rue Des Meurons.
Le Centre des services bilingues est situé au Centre La Vérendrye sur la rue Des Meurons. Photo: ICI Radio-Canada
Radio-Canada

Les tribunaux bilingues de Saint-Boniface au Manitoba déménageront au Centre de services bilingues de la rue Des Meurons en février 2016.

La Cour du banc de la Reine et la Cour provinciale, qui sont présentement logées au 227 boulevard Provencher, éliront domicile au 614 rue Des Meurons.

« La Cour continuera d'entendre des causes dans les deux langues officielles », a affirmé le premier ministre du Manitoba Greg Selinger par voie de communiqué. « Nous sommes heureux d'avoir trouvé un endroit convenable pour que ces services soient offerts à long terme. »

Le gouvernement annonce du même coup que le Centre de services bilingues sera rénové en 2017 pour qu'on puisse aussi y offrir des services de médiation, des programmes de justice réparatrice et les services de tribunaux administratifs.

« On est très heureux que la cour reste à Saint-Boniface », dit le président de l'Association des juristes d'expression française du Manitoba (AJEFM) Philippe Richer. « On perçoit les services en justice comme des services fondamentaux à une culture, à notre communauté. Offrir des services de justice en français à Saint-Boniface, c'est essentiel. »

M. Richer se réjouit aussi de l'ajout de tribunaux administratifs à la gamme de services qui seront offerts dans les nouveaux locaux. « C'est quelque chose qui ne se trouvait pas à la cour à Saint-Boniface avant, donc ce sont des services ajoutés au Centre de services. Encore une fois, nous sommes très heureux de ce développement. »

Un emplacement permanent pour les tribunaux bilingues

En 2014, la province a annoncé que les tribunaux bilingues de Saint-Boniface seraient transférés au palais de justice de Winnipeg parce que le bâtiment qui les abritait à Saint-Boniface appartenait à la Ville de Winnipeg et cette dernière avait décidé de vendre l'édifice.

La Société franco-manitobaine et l'AJEFM ont alors déploré la décision, affirmant que le transfert des services bilingues au centre-ville nuirait à l'offre et à l'accessibilité des services en français.

Une semaine plus tard, la province a changé son fusil d'épaule ayant négocié une entente avec le nouveau propriétaire de l'édifice du boulevard Provencher pour que les tribunaux n'aient pas à déménager immédiatement.

Manitoba

Francophonie