•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

6 solutions énergétiques qui pourraient changer votre quotidien

La galerie des solutions.
La galerie des solutions. Photo: Mathieu Hagnery

Des éoliennes nénuphars, des voitures imprimées ou un lampadaire de brousse. Pendant que les négociateurs triment dur pour ficeler un accord qui permettra d'éviter la catastrophe climatique, d'autres tentent de proposer des solutions qui pourraient changer votre vie de tous les jours.

Un texte de Catherine Mercier TwitterCourriel

Au fil de dizaines de kiosques, la Galerie des solutions se présente comme une sorte de catalogue où l'on peut « magasiner » des solutions pour réduire son empreinte carbone.

On y trouve un peu de tout.


1. Quel est le potentiel de votre toit?

Certaines technologies en sont à leurs balbutiements. Le jour de notre passage, « In Sun We Trust », une compagnie française, venait tout juste de lancer sa plateforme en ligne. En un clic de souris, elle propose aux particuliers de vérifier le potentiel solaire de leur toit.

Nicolas Bodereau, cofondateur de In Sun We Trust

Nicolas Bodereau est l'un des deux concepteurs du projet.

Les gens entrent leur adresse, en deux ou trois clics, ils peuvent déterminer l'inclinaison et l'orientation de leur toiture. [...] On est capable de savoir quel genre d'ombrage il y a et si le potentiel est intéressant pour mettre du photovoltaïque.

Nicolas Bodereau

Le but est simple : fournir de l'information aux propriétaires et les mettre en contact avec des installateurs dignes de confiance. Les propriétaires sont ensuite libres de vendre l'énergie à un tarif fixé par l'État ou de la consommer pour leurs besoins.


2. Des éoliennes nénuphars

Illustration des éoliennes Nénuphar. Image fournie par l'entreprise

Un peu plus loin, une vision plus futuriste nous attend : la compagnie Nénuphar propose des éoliennes flottantes.

Puisqu'en France des profondeurs de plus de 30 mètres sont atteintes très près des côtes, on ne peut pas envisager de poser des éoliennes sur des fondations. Les pylônes de 80 m de hauteur sont donc érigés sur des structures flottantes.

On se rapproche de la technologie des plateformes pétrolières. Notre plateforme est ancrée au fond de la mer et est conçue pour résister aux tempêtes, aux fortes houles.

Marie Viala, chargée de la communication et du financement chez Nénuphar

Sur la plateforme se dressent deux éoliennes contrarotatives à axe vertical. Entre les deux éoliennes, un flux d'air forcé se forme. Cette technique permettrait d'augmenter la productivité par rapport aux éoliennes standard.

Depuis un an et demi, la compagnie teste un prototype terrestre, non loin de Marseille.


3. Une voiture... imprimée

Une voiture conçue à partir d'une imprimante 3D

La Galerie des solutions, c'est aussi une vitrine où les pays se montrent sous leur plus beau jour.

Les États-Unis, pionniers de l'industrie automobile, proposent évidemment une voiture. Sauf qu'elle est électrique et sortie tout droit d'une imprimante à trois dimensions.


4. Une autre qui capte le CO2

Une voiture qui capte le carbone qu'elle émet

Face aux Américains, les Saoudiens, champions du pétrole, restent fidèles à eux-mêmes. À leur kiosque trône une voiture... traditionnelle, qui émettrait toutefois moins de gaz à effet de serre. Une technologie permet de capter le CO2, qui est emmagasiné dans des compartiments situés dans le coffre arrière. Le gaz peut ensuite être vidangé à la station-service. Le but? Convertir ce CO2 en méthanol.


5. Un lampadaire de brousse

Le lampadaire développé par Sunna Design

Thomas Samuel, un ingénieur français dans la jeune trentaine, a parcouru le monde et était sidéré de voir la vie s'arrêter dans bien des villages après le coucher du soleil. Les lampadaires solaires, équipés de batteries au plomb ne résistaient pas à la chaleur.

Il est rentré en France et a conçu un lampadaire solaire intelligent. Son invention permet d'éclairer une place publique et huit maisons, et de recharger des téléphones cellulaires.

En Afrique, 600 000 personnes n'ont pas accès à l'électricité, mais 80 % d'entre elles ont un téléphone portable. Pour aller le recharger, elles doivent parfois faire des kilomètres!

Thomas Samuel,

Chaque lampadaire coûte 1500 euros (un peu plus de 2200 $). La petite compagnie a lancé un appel de sociofinancement et a déjà amassé 300 000 $.


6. Le nucléaire, une partie de la solution?

Plusieurs kiosques de la Galerie des solutions mettent aussi de l'avant une énergie connue depuis fort longtemps : le nucléaire.
Car, même si la gestion des déchets nucléaires demeure problématique, cette technologie a le mérite d'émettre peu de gaz à effet de serre.

Pour arriver à maintenir la hausse des températures sous la barre des 2 degrés, il faudra que le nucléaire fournisse 17 % de l'énergie mondiale en 2050, selon l'Agence internationale de l'énergie. Aujourd'hui, 12 % de l'électricité mondiale provient du nucléaire.

Petros Papadopoulos

Petros Papadopoulos, un doctorant en génie nucléaire à Zurich, fait la promotion de l'atome au kiosque de Nuclear For Climate, un regroupement de spécialistes et de professionnels du nucléaire. Il reconnaît que c'est une question controversée, qui divise la jeunesse en Suisse.

« Parmi mes amis, il y en a qui sont absolument contre les centrales nucléaires. Avec eux, je peux parler de tout, mais cette question-là, impossible de l'aborder! »

Environnement