•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le maire Coderre défend l’embauche et le salaire de son coordonnateur aux réfugiés

Denis Coderre, maire de Montréal

Denis Coderre, maire de Montréal

Photo : ICI Radio-Canada

Radio-Canada

Le maire de Montréal, Denis Coderre, a défendu mardi matin l’embauche de Michel Dorais comme coordonnateur temporaire de l'accueil des réfugiés.

Dans une conférence de presse consacrée à l’annonce d’une ligne téléphonique au profit des réfugiés et des organismes chargés de leur accueil, le maire est revenu à la charge pour appuyer son choix en recrutant ce consultant et en lui attribuant un salaire de 1800 $ par jour.

Le tarif de M. Dorais a toujours été le même depuis avril 2007 auprès de tous ses clients.

Denis Coderre, maire de Montréal

Après avoir expliqué le rôle et les actions déjà entreprises par son nouveau consultant, le maire a également indiqué qu’il avait déjà « coordonné l’arrivée de milliers de Kosovars » parrainés par le gouvernement fédéral en 1999.

Michel Dorais est un ex-sous-ministre fédéral à l'Immigration, qui a notamment travaillé avec Denis Coderre quand celui-ci était à la tête de ce ministère. 

Avec la complexité du travail à faire, « on a besoin d’une personne qui connaît ça », a affirmé M. Coderre. « On a agi avec célérité, avec intelligence, et on a mis les meilleurs aux bonnes places », a-t-il poursuivi.

M. Coderre s’est aussi dit fier d’avoir une équipe prête à recevoir les réfugiés syriens et irakiens en insistant sur la nécessité d’une coordination à tous les niveaux entre les organismes publics ou privés engagés dans ce processus.

Une ligne téléphonique d'aide aux réfugiés

Le maire de Montréal, Denis Coderre, a annoncé ce matin la mise en service d'un numéro unique « qui permettra de soulager les organismes bénévoles présentement inondés d'appels, en aiguillant la générosité des citoyens aux bons endroits ». Info-aide réfugiés (514) 527-6951 servira également à toute personne souhaitant effectuer du bénévolat ou des dons, a expliqué le maire.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Grand Montréal

Société